Chat
Publié le , Modifié le 6 mars 2018

Prise de risque : pas que du négatif ?

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Prendre le risque d’échouer, de perdre quelque chose, de se blesser, ou même risquer sa vie… à priori cela ne semble pas une très « bonne idée » ! Et pourtant c’est en risquant de tomber que l’on apprend à marcher, ou en risquant de se perdre que l’on découvre les plus beaux paysages. C’est donc en prenant des risques que l’on grandit, que l’on apprend, que l’on avance.

Et si prendre des risques (mesurés) c’était en fait normal et bon pour la santé ? Qui ne risque rien n’a rien ! Essayons de comprendre ensemble pourquoi prendre des risques ce n’est pas que négatif.

Envie de se dépasser, besoin  d’avancer

Bien au chaud, tranquillement installé dans un canapé on ne prend en général pas beaucoup de risques (attention tout de même à la tendinite du pouce en zappant 😉 ). Mais dès qu’on sort, qu’on va nager ou que l’on fait une balade en vélo on découvre tout un monde rempli de nouvelles aventures. On se fait peur en glissant sur les graviers en VTT, on nage un peu plus loin du bord pour se prouver qu’on en est capable, on prend un chemin inconnu…plus loin, plus vite, plus intensément. On peut d’ailleurs le faire loin des parents, restés craintivement en bas du grand 8. A la prudence que nous recommandent les adultes on oppose l’audace.

Prendre des risques c’est faire quelque chose de nouveau sans être sûr que l’on est prêt, que l’on va y arriver, ou que notre tentative sera couronnée de succès. Mais c’est se donner l’occasion de se dépasser et d’avancer. Parfois même de se créer une super réputation auprès des autres !

Déclarer son amour à celui/celle qui nous plait c’est vrai c’est prendre le risque que ça ne soit pas réciproque mais, c’est aussi se donner la chance de vivre une belle histoire à deux ! Ça vaut le coup non ?

Affronter ses peurs

Parfois, quand on a peur de faire quelque chose, ou que l’on se sent paralysé dans certaines situations, on va prendre des risques afin de se débloquer et reprendre confiance. Comme par exemple, certains ont très peur du vide mais se lancent le défi de faire un saut en parachute afin de canaliser, comprendre et maitriser leur vertige au jour le jour. Ou comme d’autres ont peur de parler en public mais font du théâtre, où les mots des autres (de l’auteur) les aideront à s’exprimer 🙂 .

Le sport et les activités artistiques sont de bons moyens pour tester, essayer, se lancer… tout en étant en sécurité car il existe des règles du jeu ou de sécurité. On peut donc jouer à se faire peur sans (trop) se faire mal. Les jeux vidéos peuvent eux aussi nous permettre de mettre en scène ce qui nous fait peur ou ce qu’on n’arrive pas à faire. Mais le virtuel ne nous donne pas toute l’étendue de l’expérience IRL (In Real Life) car notre cerveau sait malgré tout que le risque (que notre avatar meure par exemple) ne nous met pas vraiment en danger.

Aller au-delà des limites nous permet parfois de nous rendre compte que l’on n’est pas tout à fait celui/celle que l’on croyait, on est bien davantage ! Prendre des risques c’est aussi réaliser qu’on a grandi, qu’on est plus autonome, qu’on a plus de courage qu’on ne l’imaginait et tout cela permet de gagner en confiance en soi. D’autant plus s’il y a des spectateurs, comme nos potes ou le mec qui nous plait, pour admirer notre « 50-50 grind » en skate !


Tester ses limites

Une piste noire en snowboard alors qu’on est débutant ? Certes c’est une prise de risque audacieuse mais peut-être un peu trop. La prise de risque nous permet aussi de savoir ce qu’on sait faire ou non et de mesurer le chemin encore à parcourir pour se lancer des défis que l’on peut faire (ou pas).

Si on part en surf sans connaitre la force des vagues ou les courants (de par exemple) ce n’est plus une prise de risque mais juste dangereux. Connaitre les risques, les mesurer, connaitre ses limites c’est une manière de décider quels risques on choisit de prendre et pourquoi on les prend. C’est donc aussi une manière de savoir qu’on ne peut pas tout faire, qu’on est pas tout puissant et, oui, qu’on a des limites ! Mais les connaitre c’est déjà apprendre à vivre avec elles, non ?

Plaisir des sensations fortes

Sauter à l’élastique, chanter devant une foule de spectateurs, défendre ses idées quand on ne sait pas ce que les autres en face en pensent, partir à l’aventure en Laponie, Australie, Pérou…, faire une piste de VTT à toute allure… cela provoque des sensations fortes, un mélange de peur et d’excitation, de plaisir et parfois un peu de douleurs (musculaires par exemple).

Le stress, le danger (du risque) et l’effort physique provoquent la production de multiples hormones qui vont permettre au corps de ressentir à la fois une stimulation (l’adrénaline) mais aussi des effets calmants ou euphorisants (sérotonine et endorphine) appelées aussi hormones du bonheur. La prise de risque est donc parfois une manière naturelle d’être un peu shooté par nos propres hormones. C’est pour ça que certains ont la sensation de « planer ». Le risque est donc aussi une source de plaisir.

Par ailleurs, quand on prend des risques on se sent souvent plus libre. Toutes les prises de risques ne sont pas positives (voir les autres articles du dossier), mais le monde et nos capacités ne s’arrêtent pas aux murs de notre chambre et ça fait du bien de s’en rendre compte de temps en temps :yes:.

image_pdfimage_print

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Une réflexion au sujet de « Prise de risque : pas que du négatif ? »

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 111 111.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

steroid-pharm.com

www.cialis-viagra.com.ua

www.cialis-viagra.com.ua/sialis-tadalafil/sialis-10-mg/