Tu te sens triste, tu as des idées noires, tu subis des violences... Ce forum te permet de t’exprimer.
05 Juil 2012, 05:40
Grand maîtreGrand maître
Avatar de l’utilisateur
  • Inscription : 28 Jan 2012, 19:41
  • Message(s) : 873
  • Localisation : vosges

je viens d'a nouveau relire ton message avec.....toujours autant de contemplation !

Laisse tes mots prendre le dessus ! Même si tu fais un roman, nous continuerons de te lire et te répondre !

Oui, tant que nous sommes en vie, nous continuons a grandir et a apprendre, mais cela est un tous pour crée le bonheur ! Quelqu'un sans bras, sans jambes ou sans vision profiteras autant qu'une personne "valide", et bien souvent
plus car elle comprend a présent ce qu'elle a perdus alors elle en profitera un max ! Chacun suis sont chemin et chemine a son rythme ! Cela est bien vrais ! Mais aucune des vie sur terre n'est comparable a une autres ! Non, nous n'avons pas forcement le choix de la vie que nous voulons, il faut déjà arriver dans un bon milieux ! mais pas la suite...oui ! il suffit juste d'en vouloir ! d'avoir du courage ! Mais tous cela ne fonctionne que si il y a quelque chose a la clé ! Et bien souvent, cette clé on la voie sans valeur... mais les apparence sont bien souvent trompeuse ! La vie est agréable en effet Silence, est on en a qu'une ! sauf si tu crois a la réincarnation ! =D alors c'est rien que pour cela qu'il faut persévéré ! A se battre et a y croire ! Mais tu es une battante ! sa se voie ! Tu veux crée ta route et avancer ! et tu as bien resons ! Alors continue de croire en mère nature et tu croira en toi !


En attendant une réponse de ta pare !


Bien sincèrement.

Hello ! ***
05 Juil 2012, 10:46
Grand maîtreGrand maître
Avatar de l’utilisateur
  • Inscription : 25 Avr 2012, 15:26
  • Message(s) : 222

Bonjour vivre,
comme dans tous tes messages, on peut voir une volonté à toute épreuve, tu décris la vie avec une telle façon que ça me touche vraiment, ça réveille un truc au fond de moi, je le redis tu as un vrai talent dans l'écriture.
Que tu arrives à trouver des excuses à ta mère ou a ton père, je ne sais pas si c'est par compréhension envers eux (ce qui voudrait dire que tu es d'une ouverture d'esprit assez peu commune), ou par indifférence. Parce que, à lire ton récit, tu as l 'air de trouver ça normal pour les coups, je suis bien d'accord que les marques finiront par disparaitre, mais même étant tes parents et même si tu as toujours vécu ainsi, tu as le droit de te révolter, de ne pas les laisser continuer. Je ne te vois pas comme un enfant battu, et je n'arriverais jamais a ressentir de la pitié pour quelqu'un que je ne connais pas beaucoup, je ne fais que te dire tes droits.
Et après il y a les insultes, qui sont sans doute beaucoup plus blessantes que les coups et qui elles peuvent bien te marquer à jamais. Se dire que personne sur terre ne veut de vous, que votre existence ne sert à rien, après quelle raison y-a-t-il de vivre n'est ce pas ? Mais tu n'es qu'au début de ta vie, tu ne resteras pas à jamais dans cette famille. Je reste persuadée qu'un jour ou l'autre on rencontre quelqu'un qui tient à nous, ce peut être un ami tout comme un amour. Si tu t'attaches à cette idée, tu arriveras sans doute à te dire que ton existence ne sert pas a rien.
L'égalité des droits ? le problème c'est qu'il y aura toujours des gens qui feront leur propre loi, tes parents ont l'air très attaché a leur image, je ne les juge pas, c'est juste un fait, mais toi, tu n'es pas obligé d'être comme eux, tu peux choisir ta vie, tu peux te rebeller, même si comme tu l'as dit, ça aura, inévitablement, des répercussions sur ta vie.
Redonne nous de tes nouvelles, nous voulons tous essayez de t'aider un peu
Anne Onyme.

05 Juil 2012, 10:51
Grand maîtreGrand maître
  • Inscription : 02 Juil 2012, 19:09
  • Message(s) : 62

Silence je ne comprends pas..
Tu dis que c'est inutile de poster des messages sur ce forum en se lamentant mais pourtant avec ce message tu nous aide en nous disant de nous relever de vivre et tout. Donc je comprend pas trop je dois dire.
Et sache aussi que de dire et d'exprimer se que tu ressent ici permet de se liberer et meme si surement des personne te jugerons et tu n'en sera jamais rien et c'est pas pareil du tout dans la vrai vie et je sais de quoi je parle.
Donc eclaire moi sur la raison de ton message sur ce forum.

Voila voila et bonne journée :)
bisous

05 Juil 2012, 13:22
Grand maîtreGrand maître
Avatar de l’utilisateur
  • Inscription : 02 Oct 2010, 23:04
  • Message(s) : 273

ta vision de la vie, tes conseils sont plutot pas mal: continuer son chemins, réaliser ses désirs malgré les dificulté et les abaissements plus bas que terre quitte a tout plaquer pour tout reconstruire... pourquoi n'aplique tu pas ces préceptes pour toi??

ensuite tu a raison: les mots ne sont que des mots! mais tu le sais aussi les mots ont une puissance phénoménale!! parfois plus que les actes!
meme si celle ci prend forme surtout en mots plutot qu'en acte, je pense que tu est victime de maltraitances, maltraitance psychologique, maltraitance physique parfois...

il y a un numéro pour s'informer, dénoncer cela, il est anonyme et gratuit, accessible par tous.. c'est le 119... essaye d'appeler, meme si c'est pour lancer du "blabla agressif" meme si c'est pour faire croire que c'est un ami qui en est victime, meme si c'est pour dire "oui mais nan je suis bien dans ma merde foutez moi la paix"... essaye tout de meme d'avoir un semblant d'info sur ce que tu pourrait faire pour limiter les dégats meme si tu ne veux pas te lancer dans de grandes démarches...
cette situation te détruit, tu le sais, tu aurra du mal a t'en relever, tu le sais aussi mieux que quiquonque meme si tu ne l'avoue pas
aplique ta vision de la vie a toi meme, quitte a boulverser tous tes repères, là aussi tu le sais tu risque d'y laisser des plumes, mais par la suite tu aura le droit a cette vie que tu aime tant au final!!

05 Juil 2012, 14:55
Grand maîtreGrand maître
  • Inscription : 29 Juin 2012, 08:01
  • Message(s) : 459

Coucou Silence,

A travers ton récit, tu nous fais comprendre que tu es victime de maltraitance mais on a l'impression que tu n'es pas d'accord avec cela aussi car tu trouves des raisons à tes parents alors qu'aucune raison n'est valable pour oser faire sa à un enfant. Je ne peux me mettre dans ta situation j'ai des soucis commun au tien mais mes parents n'utilisent que la parole afin de m'atteindre et non les coups car ils savent que ce qui me déchire le plus le coeur ce sont les mots qui ont un goût de poison, comme le venin d'un serpent. Je ne sais pas comment tu fais pour supporter cela je te trouve forte mais tout à la fois fragile... Je ne sais pas comment faire pour t'aider parce que ton histoire se passe dans un milieu différent du mien et je ne sais comment vous reagisser dans votre monde. Ce que je peux te dire c'est que chez moi, je suis considérée comme l'enfant comme non voulu mais ils ne me l'ont jamais dis mais me le font comprendre par le favoritisme c'est-à-dire qu'ils favorisent mes frères et soeurs et j'ai du mal à supporter cette situation et la seul chose qui me permet de me sentir mieux ce sont mes amies. Mais tu as dis que tu n'as pas d'amis parce que tu te montres à eux comme étant une personne ignoble alors que cela n'est qu'une façade. Toi, tu penses trouver ton bonheur la-dedans mais tu te trompes tu te sentirais mieux si des gens autour de toi te comprenaient. Il ne s'agit pas de pitié tu confonds avec la compassion ou l'envie d'aider mais personne cherche à avoir pitié des gens ici. On veut juste les aider par compassion, par compréhension.

Tu encourages à vivre à faire ses propres choix tu n'as pas tort tu devrais suivre ton propre conseil et suivre ta propre voix pas celle que l'on t'a tracée... Je sais que c'est plus difficile à faire qu'à dire. Mais ce serait la meilleure chose à faire. Ou demande de l'aide extérieur mais tu nous as bien fais comprendre que ton éducation ne te permet pas de demander de l'aide à des gens pourtant tu aurais besoin à mon avis de voir quelqu'un en face à face pour déballer vraiment tout tes sentiments.

Leeyannah.

01 Août 2012, 10:39
Grand maîtreGrand maître
Avatar de l’utilisateur
  • Inscription : 25 Avr 2012, 15:26
  • Message(s) : 222

Silence,
il y a longtemps que nous n'avons pas eu de tes nouvelles, vas-tu bien ? Comment évolue ta situation ?

31 Août 2012, 18:07
NoviceNovice
  • Inscription : 31 Août 2012, 17:23
  • Message(s) : 1

En dérive sur le net... A la recherche d'une méthode mortelle - sans douleurs - je précise pour me tuer et je tombe sur ce texte.

Je ne suis peut-être plus tellement à ma place ici, j'ai 22 ans, même si je connais depuis mes 16 ans ce genre de forums qui effectivement ne m'ont apportées qu'un piètre soutien un moment. Je connais aussi les méthodes plus réels, du monde extérieur. J'ai usé de nombreuses aides avec toute ma volonté, une forte et dure envie de m'en sortir et cela ne m'a pas enlevées les idées de mort de la tête. De plus ces "pseudo- aides" ont terminées par empirées mon problème, qui petit était-il a grandit comme une mauvaise herbe qui a grainé en plein d'autres petits malheurs, comme si la plante du mal n'avait pas été coupée à temps. N'attendez pas que le problème s'empire! Donc, si vous désirez quelque part vous en sortir, prenez les choses vraiment directement à bras le corps, agitez vos neurones, écouter votre intuition et améliorez votre capacité à attirer vers vous les personnes qui pourront réellement vous aider, bref ils vous faudra faire mieux que je ne l'ai fait, facile à dire hein ;). Cherchez à sortir le plus vite possible de cet état, la dépression est une mauvaise habitude qui peut se muter en d'autres maladies mentales plus graves. Ils ne nous le disent pas directement mais lorsqu'ils ne comprennent plus pourquoi vous n'allez pas bien depuis autant de temps c'est que vous êtes touchés par "quelque chose" Bouh! Bref, à ce stade, ils vous enfoncent (la clique de psychologues, psychiatres, assistantes sociales... Et j'en passe beaucoup). Donc ACT NOW!

Alors pour en revenir à ce texte qui m'a fait sourire et m'a attendrie car il m'a rappelé un bonne amie de mes 18 ans, aussi suicidaire que moi, très intelligente, que j'avais rencontrée dans un centre pour adolescent (un de ces trucs censés vous aider, dans le domaine de la psychologie a contrario de la technologie nous sommes encore à la pré-histoire, peut-être que l'humanité si elle ne se détruit pas avec une guerre ou suite au changement climatique peut encore grandir énormément) ... Un jour, cette amie, elle m'a sortie la remarque de trop, méchante et bête en plus, fin plus que d'habitude en tout cas, et donc depuis longtemps suite à cela, nous ne sommes plus en contact. Ah oui... Elle m'avait dit que les personnes comme moi qui égermait au CPAS (ce qui était mon cas - c'est le minimex, le petit truc que l'état vous donne lorsque vous n'avez plus rien - je ne vivais plus dans ma famille, je galérais grave, encore un peu comme aujourd'hui) devraient voir supprimées leurs aides financières pour préserver la classe moyenne suite à la crise. Je me suis demandée si elle me l'avait dit exprès pour couper les ponts ou parce qu'elle le pensait vraiment. J'ai approfondis le problème de la crise, j'ai compris pas mal de chose que beaucoup de gens n'ont pas encore compris et que le problème c'était vraiment pas les pauvres. De plus la classe moyenne ne risque pas de durer longtemps sous l'avidité de quelques riches. Enfin soit... Elle aimait les remarques méchantes, je les supportais et je l'aimais malgré tout beaucoup car c'était "Sophie"! Et Sophie bah je l'aimais bien, une grande rousse qui avait une grande intelligence et pas forcément une tête des plus jolies mais voilà, elle était sublime par ce qu'elle était.

Je ne sais pas Silence si tu repasseras par là, mais sache que peut-être comme cette amie tu es peut-être surdouée et que tu souffres de ce décalage avec les autres. Je suis belge, le site est .com donc la référence que je vais te donner ne sera peut-être pas bien ajustée à ton pays mais il existe peut-être un équivalent : douance.be. Tu peux toujours passé faire un petit tour par là. Les surdoués peuvent devenir suicidaires car ils peuvent vivre mal quelque chose avec les autres du à leur intelligence.

Mon amie elle, a contrario de moi, semble avoir réussi à reprendre les rails, au présent, je ne sais pas, mais à l'époque elle avait reprit des études et elle réussissait bien! De plus sa vie sociale reprenait correctement. Par contre je n'ai jamais compris pourquoi elle a choisit assistante sociale comme étude. Étant donné le venin récurrent qu'elle avait dans la bouche à propos des personnes dans la difficulté. Ça, je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête!

Ps : Désolé pour les fautes, ma fainéantise est plus forte que moi.

Voili, voilou!

02 Sep 2012, 14:33
Silence

Salut,

La rentrée approche. Les vacances prennent fin. Un calvaire se termine pour laisser sa place à un autre. Le mot "vacance" vient du latin "vacare" qui signifie "être libre, innocupé, Être oisif, vacant. Vide" Autrefois, le mot vacance rimait avec détente, joie, bonne-humeur. Elles étaient attendues par des enfants insouciants, par des parents fatigués, par des personnes impatientes. Aujourd'hui, elles se résument à un changement d'ambiance, on abandonne les bancs de l'école pour rejoindre, à l'instar de milliers d'autres gens dans le monde, les montagnes, les plages, les pays touristiques, les campagnes désertes.
Quand je vois les familles, à la plage, apportaient joyeusement leurs serviettes de bains, déposaient leurs affaires puis les enfants courir se jeter à la mer sous le regard bienveillant des adultes. J'ai un peu de peine en songeant à la mienne.
Les plus beaux hôtels, le luxe prolifère. Les semaines d'immersion totales aux États-Unis. Futilités. Banalités. Le plaisir d'une chose se définit par son côté éphémère.
Alors que jouent les enfants, rient les parents, profitant tous du soleil, j'arrive, fait rare, en compagnie de toute ma famille. Mon frère se jette à l'eau, mais ne tarde pas à se faire réprimander. Ne plonge pas. Ne gigote pas. Ce n'est pas convenable. Ma sœur s'étend au soleil. Silencieuse, semblant vouloir dérober les raillons à ses voisins. Ma mère s'assoit, rouspète, me regarde puis me prie de m'éloigner. Je lui fais de l'ombre. Je suis mon père dans la mer. J'ai peur. De l'eau, de cette immensité à la force sans limte capable de ravager des villes, détruire des vies, briser des familles innocentes. Je reste dans l'eau, et j'attends que les minutes passent. L'eau est froide, je gèle peu à peu et ressort grelottante. Je m'assois sur le sable au s'infiltrent de part et d'autres de mon maillot. Sensations désagréables. Mon père nage paisiblement durant 10 minutes, quitte à son tour la mer puis la plage sans un mot. Il a du travail. Mon frère doit sortir de l'eau à son tour, y rester seul est trop dangereux. Il ronchonne, veut faire un château de sable, se fait réprimander par ma mère "Les châteaux de sables, c'est pour les bébés." où est donc passé le plaisir d'une sortie à la mer ? Elle est là pour bronzer naturellement, afin d'avoir un teint parfait, car tout le monde sait que les UV, c'est pour les "nouveaux riches dénués de notre classe naturelle." Pas l'impression que sa classe soit si naturelle que ça. Je me tais. Je me fais réprimander "Tu fais encore la tête, sœur sourire ? Tu veux vraiment le gâcher mes vacances. Rentre à l'hotel, et emmené ton frère, il est intenable." Non, il n'est pas intenable, il s'ennuie. J'obtempere, le ramène à l'hotel et joue avec lui. Je m'amuse enfin un peu en sautant comme une gamine d'un lit à l'autre. Je me demande pourquoi je ne lui réponds plus à mère, où est passé l'insolente enfant qui la faisait enrager ? Où sont parties les répliques acerbes ? Il m'ont volé mon énergie, tout comme ils m'ont volé mon courage, les émotions, mon enfance. Je me rends compte qu'ils ont tous pris. Je suis là, dans cette chambre, blasée et épuisée de n'avoir rien fait, où suis-je donc partie ? Qu'ont-ils fait de moi ? Rien, ils n'ont fait que ce que je les aie laissé me faire. Je ne veux plus être contrôler. Je veux vivre ! Mais je n'y arrive pas. Je n'y arrive plus. Rien n'y fait, tout me paraît fade. Je veux être vivante, alors je sors *******, et je taillade mon poignet. Rien n'y fait. Rien...
Je suis faible, si faible. Je ne pense pas être une surdouée, une incomprise. Je ne suis que moi, une paumée qui fout sa vie en l'air car elle n'a rien d'autres a faire. Une adulte en devenir brisée.
Puis je retombe aujourd'hui sur de forum. Je m'étonne de voir que des messages sont apparus. Des gens continuent de venir voir mon message, ma bouteille fendue à la mer. Je relis mes propres messages. Puis les réponses. Certaines ne comprennent rien, et vienne le jeter à la face l'on pathétisme, persuaudé d'etre mieux que moi, plus fort, plus droit. Vous allez déchanter. Vous ne connaissez que votre vie. Observez-le monde. Et revenez me dire à quel point il est beau, et comment il continue de tourner, que je le suive ou non, venez enfoncer le couteau dans la plaie, tournez, touillez. Je reste là. D'autres ne prétendent pas comprendre, n'essaient pas, ils se contentent d'être là. Et c'est peut être ça que je suis venue chercher. Pourtant, cela me paraît si futile, niais, utopiques. De l'aide ? Les gens forts réclament de l'aid, les désespérés aussi. Curieux contraste. Les gens comme moi ont un égo trop gros pour cela, les gens comme moi ne réclament pas d'aide car ils n'en veulent pas. Qui pourrait les aider ? Les coups ne sont que des coups, les mots ne sont que des mots. On s'habitue à tout. À la douleur, à la souffrance, à la joie, au plaisir, à la mort, à tout.

Ce message est un brouillon remplie de tâches, roulé en boule, et jeter à la figure du monde. Il n'a aucun sens, et respire seulement la faiblesse. Me vient à l'esprit la futile question "Que dirait ma mère si elle voyait cela ?" Alors, j'ai envie de crier, de hurler que ce n'est pas juste. Pourquoi certaines ont une famille douce et aimante ? Une famille prêt à les aider dans les épreuves qu'ils devront affronter au lieu d'etre la cause des épreuves ? Pourquoi les enfants qui meurent de faim en Afrique subsaharienne sourient-ils tous les jours, rient-ils souvent et profitent-ils de leur vie ? Pourquoi ma sœur reçoit-elle des cadeaux aux prix exorbitants pour son anniversaire alors que le mien passe sous silence ? Pourquoi mes amis au lycée se plaignent-ils de leur mère protectrice qui refuse de les laisser sortir le soir ? Ce n'est pas juste. La vie n'est pas juste, c'est un fait et on ne peut rien y faire. Mais, ce sentiment d'impuissance grandit, se nourrit des restes de mon indignation puis s'éteint doucement sous les assauts du quotidien.

À mon avis, il faut continuer à se battre, notre vie nous appartient, on en fait ce que l'on veut. Elle est à nous. On peut choisir de la foutre en l'air, de la trainer plus bas que terre, ou de lui dresser un hôtel. On peut aussi la vivre tout simplement. Alors, je suis encore debout. Sans trop savoir pourquoi et comment.
Vous me dites que je n'applique pas mes propres conseils. Ce n'est pas faux, mais ce n'est pas tout à fait juste non plus. J'essaie, et si je ne le faisais pas, cela ferait longtemps que cette foutue vie, je l'aurais arrachée de mon corps.

Sincèrement,
Silence,

"Il existe des mots dévastateurs qui rasent tout sur leur passage. Comme les tornades, les ouragans. Bien sûr, on voudrait rester droit, mais on ne peut pas résister. C'est impossible. Ces mots peuvent faucher des montagnes. Ils nous foudroient. On ne sent presque rien. Mais après, ça ne vaut même plus la peine de faire semblant d'être vivant. On n'existe plus." Dominique Demers

02 Sep 2012, 16:54
Grand maîtreGrand maître
Avatar de l’utilisateur
  • Inscription : 28 Jan 2012, 19:41
  • Message(s) : 873
  • Localisation : vosges

Silence....Bien le bonjour ! Heureuse de te revoir ! Vraiment ! Et de pouvoir autant lire tes messages !!! J'ai tellement de chose a dire...mais je n'ai guère le temps...Alors je vais faire une petite synthèse sans rentrer dans les détails..
Je crois ici et j'en suis même sur que personne n'ai plus fort qu'un autre...Mince...je dois déjà y aller...de toute facon ton message fera effets commes les autres ^^ je ne m'en fais pas ! Tu aurais pleins de reponse !! Courage ma belle !! Ton cœur et pure..préserve le...

Hello ! ***
02 Sep 2012, 18:11
Grand maîtreGrand maître
Avatar de l’utilisateur
  • Inscription : 25 Avr 2012, 15:26
  • Message(s) : 222

bonjour silence,
tu veux ressentir le fait d'être vivante c'est çA ? tu penses que tes parents ont tout brisé en toi, c'est peut-être vrasi, je en sais pas. Pour ma part, je pense qu'il y a toujours un moment où on se trouve faible, où l'on voudrait faire quelque chose n'importe quuoi, pour nous prouver qu'on existe. Chez certain ce n'est qu'un vague sentimnet mais chez d'autre ce sentiment est un ras de marée qui te dévaste complèteemnt. Néanmoins comme tu le dis, tu es toujours là, tu continues de vivre, c'est bien que tu crois à quelque chose non ? c'est bien que malgré tout tu essayes d'êtreplus forte non ?
Evidemment que le monde est injuste, qu'on ne part pas avec les mêmes chances au départ, que pour certain c'est plus facile d'être heureux que pour d'autre, mais tes premiers messages exprimaient une telle rage de vivre et d'être heureuse que je ne veux pas croire que tu es faible. A chaque fois que je lis tesmessages, j'y vois une volonté, rare chez les autres gens, le sentiment d'impuissance nous terrasse des fois et nous donne juste envie de dormir pour ne plus se réveiller, mais toi tu es toujours là, j'en conclus donc que malgré toute ton impuissance, tu continues à te battre et je trouve ça courageux.
Voilà mon message fera certainement partie de ceux niais et utopique que tu décris et je n'ai aucun conseil à te donner, je ne sais même pas pourquoi je l'écris car en le relisant je m'aperçois qu'il ne ta'pportera aucune aide, mais j'aime te lire et je trouve ta façon d'appréhender le monde peu commune.

Anne Onyme.

06 Sep 2012, 09:10
GuideGuide
  • Inscription : 20 Juin 2012, 13:32
  • Message(s) : 33

On Croirait un Roman, je lis tes messages comme un roman, mais un roman est souvent une histoire imaginaire, C'est pour cela que je trouve que ça sonne faux, alors je reste méfiante,mais J'ai envie de réagir à ton roman !
On a jamais ce qu'on veux, nous n'avons pas une vie rêvée, moi j'a'i une belle famille qui m'aime et m'est très proche, et je ne l'échangerais pas, mais moi je suis malade, depuis des années, pour toi si je te dit le nom ça tu t'en ficheras a côté de tes problèmes tu te diras que c'est rien, je suis phobique scolaire, ça parait rien comme ça ? mais essaie de le vivre pendant 4 ans c'est lourd ! J'en pleure rien que d'y penser ! Alors non, personne n'as la vie parfaite,C'est ainsi,je ne suis que spectatrice de ta vie, alors je ne peux pas sentir ta douleur, pourtant il m'arrive de l'apercevoir, j'aimerais t'aider, malheureusement, je ne suis que spectatrice, si je te connaissais, je t'aurais attrapé, et on serait partis au bout du monde.Je me serait enfuie depuis longtemps si était toi, Tu est forte pour supporter ça, mais faible pour le supporter sans réagir.

09 Sep 2012, 11:51
Grand maîtreGrand maître
  • Inscription : 29 Juin 2012, 08:01
  • Message(s) : 459

Bonjour Silence,


Je fais partie de ces gens qui sont venus voir ton message alors que tu n'étais déjà plus sur ce forum si j'y ai postée quelque chose c'est que ta vision du monde et différente de celle de tant de gens et que je la trouve réel et plus censée que certaines autres versions cela ne veut pas dire que je suis d'accord avec tout ce que tu dis mais certaines choses sont bien vrai et certaines choses que souvent des personnes te disent pour t'apporter leur aide n'est pas censée. Je ne pense pas qu'ici une personne se vante d'être plus forte qu'une autre si l'on était tous aussi fort que sa on aurait jamais mis un pied sur ce site on aurait pas chercher à contacter d'autres personnes qui ont aussi mal que nous voir plus. C'est vrai que notre démarche en venant sur ce site peut aussi être comment dire euh, "égoïste" vu que voir une autre personne souffrir peut nous faire sentir mieux car on se sent moins seul.... Mais c'est comme sa l'être humain il ne peut pas être totalement bon. IOl y a toujours une part d'ombre mais que l'on essaye de maîtriser.

On le sait que le monde n'est pas parfait mais dis moi qu'es ce qui est parfait rien alors on fait avec c'est tout nous n'avons pas le choix. On vit dans ce monde au jour le jour en essayant de l'améliorer chacun à notre manière. Alors toi qui nous demande de bien observer le monde sache que on l'a déjà observer mais que malgré toutes les choses qui sont dégueulasse dans ce monde on a su y trouver de la beauté et garder que ces belles choses la dans nos têtes. Bien sûr je ne parle pas pour tout le monde je parle pour moi avant tout mais je préfère utiliser le pronom "on". On ne cherche pas à enfoncer le couteau dans la plaie on essaye juste de te donner du courage pour te battre. Mais bon à ce que je vois on s'y prend mal donc je m’excuse si j'ai pu te faire encore plus de peine mais à ce que j'ai compris je ne peux te toucher vu que je ne suis rien d'autre que l'une des centaines de filles de ce forum qui est pomé.

Je ne peux dire que je te comprends complétement mais je suis là je sais que ce n'est rien et que cela ne t'apporte rien mais je ne peux que faire cela......

J'espère que tu trouveras des solutions car tu veux vivre.

Courage à toii.

10 Oct 2012, 18:23
Silence

Derisoires.
Inutiles.
Les efforts ne sont qu'une excuse. Prétendre vouloir sans sortir. Affirmer ne pas avoir besoin d'aider est un moyen d'en réclamer. Rejeter la pitié n'est qu'une fable. Pitié, compassion, sympathie, moquerie, haine, indifférence. On s'habitue à tout. À nos mensonges, ceux que l'on sert continuellement aux autres avec une délicatesse morbide, ceux dont réussit à se convaincre soi-même.
Le mensonge est l'homme. L'homme n'est qu'apparence. Il craque, il sombre. Il se relève, il recommence.
Au final, la vie n'est-elle pas qu'un moment d'égarement et de tristesse dans l'immensité qu'est la mort ?
Je suis simplement venu lâcher ces mots, car je n'en peux plus. Battez-vous toujours, ce qui n'importe n'est pas de garder la tête haute, ce n'est pas non plus de rester debout. Ce qui importe c'est de vivre. Non pas de chercher désespèrement un bonheur utopique. Au final, le bonheur, ce n'est peut être que les éclats de rire échangés avec des personnes auxquels vous tenez.
Je joue avec ma vie comme je jouais au ballon quand j'étais une enfant. Je l'envoie en l'air, tente de le rattraper, mais finit inlassablement et inévitablement par le manquer et il cogne le sol violemment avant de rebondir. Encore et encore, et je cours pour le rattraper et le renvoyer en l'air. Le schéma se reproduit encore et encore. Jusqu'au moment où jouer au ballon ne m'amuse plus. Et je laisse le ballon à terre seul dans un recoin oublié de tous.
Je laisse tomber. J'espère que vous vivrez votre vie, que vous évoluerez et continuerez à avancer, si vous êtes ici ce que vous faites forcément un peu paumés, mais à partir de l'instant où l'on prend conscience que l'on est perdu, on peut retrouver son chemin, certains plus facilement que d'autres. Les seuls qui ne rentrent jamais chez eux sont ceux qui perdent espoir, ne perdez pas espoir, jamais. Ouvrez les yeux et quittez ce forum à l'allure un peu morbide. Vivez en dehors d'Internet. Consultez un psy, fréquentez vos amis, forcez vous a vivre pour retrouver le goût de la joie, ne restez pas emmurer dans votre mal-être. Quittez cette chaloupe trouée qui prend l'eau, et allez voguer par vos propre moyens.
Je reste dans la chaloupe. Je coule en paix. Enfin. J'ai compris. Les ciseaux, les rasoirs, le sang qui s'écoule doucement, les marques indélébiles ne sont que des illusions, elles n'apportent rien si ce n'est peut être l'inquiétude de parents attentifs. L'absence de nourriture, refuser de se nourrir ... Maladie. Tout ne se soigne pas, mais tout s'accepte.
Pourquoi en sommes-nous venus à nous infliger des supplices alors que d'autres hommes ont donnés leur vie pour nous épargner ces souffrances ? Pourquoi en sommes-nous venus à nous tuer nous-même alors que d'autres s'accrochait avec rage à leur vie ? Lisez Martin Gray, avec son roman Au nom de tous les miens, et réfléchissez sur ce qu'est le vrai courage.

Les belles phrases, les grands principes, les valeurs, le sens de l'honneur, la bravoure, les paroles, les actes, les pensées, rien n'y a jamais fait, rien n'y fait jamais, et rien n'y fera jamais. Je suis une paumée qui a trouvé sa voix. J'arrête. Je suis peut etre simplement pas faite pour vivre sur cette planète.
Merci quand même à ceux qui ont tenté de m'aider malgré l'image que je me plaisais à renvoyer, à ceux qui ont chercher plus loin, mais aussi à ceux qui ne l'ont pas fait et se sont contenter de le détruire un peu plus. Grâce à vous, j'ai retrouvé mon chemin. Bonne route à vous.

Cordialement,
Silence.


"Monster are real, and ghosts are real too. They llived inside us, and sometimes, they win." Stefen King.

"Sais-tu me petite fille que pour la vie il n'y a pas d'antidote ..." Serge Gainsbourg.

12 Oct 2012, 17:07
Grand maîtreGrand maître
Avatar de l’utilisateur
  • Inscription : 25 Avr 2012, 15:26
  • Message(s) : 222

Que veux-tu qu'on puisse répondre à ça Silence ?
Rien n'y fait avec toi, ni les insultes, ni les colères, ni la sympathie, ni le soutien... à croire que tout te passe à travers sans te toucher.
Si c'est bien un message d'adieu que tu nous envoies, je voudrais quand même te dire que tes messages me touchaient énormément et que ton dernier m'a même arraché des larmes parce qu'il exprimait une résignation contre laquelle je ne vois pas comment t'aider.
Pour ma part, je croierai toujours qu'on puisse s'en sortir, n'importe qui, même toi...
J'aurais bien aimé te connaître plus, parce que les gens comme toi avec un tel talent méritent entièrement leur place dans ce monde.

"Il faut rester debout !" au nom de tous les miens.

15 Nov 2012, 09:43
GuideGuide
  • Inscription : 20 Juin 2012, 13:32
  • Message(s) : 33

Ton message me fait peur, je ne sait pas comment l'interpréter je craint comme Anne Onyme que ce soit un message d'adieu, Tu a l'air perdue j'aurais aimée te prendre par la main et partir, ce n'est qu'un rêve, je te connais pas tu ne me connais pas.
Je ne peux que te donner toutes mes pensées affectueuses, et espérer le meilleur pour toi.

PrécédentSuivant

Retour vers Mal-être


http://viagra-on.com

http://pills24.com.ua

agroxy.com