Chat
Publié le , Modifié le 1 décembre 2014

Garder un secret : une responsabilité ?

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

secretEntre amis, partager des secrets est assez courant. D’ailleurs, plus on partage des secrets intimes avec certaines personnes, plus on a un lien fort avec elles. C’est comme si le secret était un « indicateur de l’intensité de l’amitié ».

Au sein de la famille, partager des secrets a une autre dimension : parfois ça permet de faire bloc face aux parents, aux frères et sœurs, aux autres membres de la famille. Ça peut aussi permettre d’éviter les conflits ou d’attendre un meilleur moment pour dévoiler la vérité…

Quand le secret nous donne une place particulière

Si notre meilleur-e ami-e a choisi de nous confier un secret c’est qu’il/elle nous fait confiance. Cette confiance qu’il/elle dépose en nous, nous fait sortir du lot des simples « copains ou copines ». On devient le ou la confident-e, et garder ce secret est un gage de confiance.

Occuper cette place particulière au sein d’un groupe d’amis peut être tentant : on se sent « l’élu-e », celui/celle qui peut comprendre et aider, celui/celle qui soutient. Pourtant, être « à part » fait qu’on doit tout le temps faire attention de ne pas gaffer, de ne pas trahir la copine ou le copain qui s’est confié-e, à se confier à elle/lui en retour… C’est finalement une lourde responsabilité ! En quand en plus on cumule les secrets de plusieurs amis, il ne faut pas s’emmêler les pinceaux 😉 !

Quand le secret nous permet d’être le centre de l’attention

Détenir un secret c’est aussi avoir un « plus » qui pourrait nous donner de l’importance aux yeux des autres. Faire savoir aux autres qu’on sait quelque chose qu’ils ne savent pas, nous rend tout à coup important et intéressant. Les autres nous questionnent, essayent de nous « acheter », de devenir plus proches afin d’obtenir cette fameuse info secrète concernant untel ou unetelle.

C’est pourquoi savoir respecter la parole donnée, résister à la tentation du ragot, et mentir si nécessaire – même par omission ! – pour préserver la confiance que l’autre a mise en nous est un vrai challenge. Pour s’aider, on peut se dire que c’est le meilleur moyen de nous assurer à notre tour que nos secrets seront bien gardés le jour où on en aura besoin !

Quand le secret est trop lourd à garder

Lorsque l’on reçoit une confidence à propos d’une situation de danger et/ou de violence, on peut avoir la sensation d’être écrasé ou dépassé. On peut être envahi par une inquiétude importante. Une fois que l’on a repris ses esprits se pose la question de l’intervention ou de la non-intervention. Entre la nécessité d’aider son ami-e et la peur de le/la trahir en parlant (il/elle nous a fait jurer de ne rien répéter), c’est difficile de faire la part des choses.

Si un-e ami-e nous a demandé de ne pas en parler et de garder le secret, c’est surtout parce qu’il/elle a peur. Pourtant, en en parlant, cet-te ami-e a envie qu’on l’aide. Garder son secret c’est en quelque sorte devenir complice. Intervenir au lieu de laisser faire, c’est l’aider à sortir de la honte, de la peur et de la solitude : quelqu’un l’a crû et l’aime suffisamment pour vouloir lui venir en aide.

Aimer très fort cette personne ne suffit pas pour qu’elle aille mieux. Cela l’aide mais il faut aussi que dans la réalité quelque chose soit fait pour que cette situation cesse. Passer le relais à un adulte soulage car c’est très dur de porter ça tout seul sur ses épaules. Un adulte de la famille (parent, tante…) ou un professionnel de l’école (profs, CPE, infirmière scolaire) est à même de trouver des solutions pour protéger celui qui souffre. Enfin, en appelant Fil Santé Jeunes on peut également avoir l’avis et les conseils de professionnels dans un cadre anonyme et confidentiel.

Ce n’est donc pas toujours un cadeau, d’être le dépositaire d’un secret, car un secret n’est jamais seul : il s’accompagne de confiance, de complicité, de partage, de respect… En parler entre vous permet souvent d’atténuer la peur ou le sentiment de trahir et d’avoir été trahi-e.

image_pdfimage_print

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

4 réflexions au sujet de « Garder un secret : une responsabilité ? »

  1. Cet article est clair. Quelqu’un qui a besoin de savoir ce qu’il doit faire dans ce cas l’apprend de façon claire … désolée de me répéter mais je trouve que c’est un site très beau 😉

    j'aime 3

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 111 111.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

cialis-viagra.com.ua

также читайте pharmacy24.com.ua

read more medicaments-24.com