Chat
Publié le , Modifié le 12 avril 2017

Je suis jeune … et j'(m’) assure !

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

se-soignerL’Assurance maladie, qu’on appelle plus communément la « Sécu », vous en avez entendu parler… Le plus souvent, c’est de la bouche de vos parents puisque jusqu’à 16 ans au moins, vous n’êtes pas directement concernés par la question.

Un premier rappel : qu’est-ce que l’Assurance maladie ?

Il s’agit d’un système qui permet l’égalité d’accès aux soins pour chacun quelle que soit sa situation. Chaque personne qui travaille cotise régulièrement à la sécurité sociale selon ses moyens et c’est dans cette « caisse commune », alimentée aussi par l’état et les employeurs, que l’argent est pris pour rembourser les soins selon les besoins de chacun. L’assurance maladie a aussi comme principe la qualité des soins.
Pour un complément d’info, une autre article sur la Sécurité sociale.

Quand on est adolescent … cela se passe comment ?

Jusqu’à sa majorité (au moins), on est ce qu’on appelle un ayant droit.
La qualité d’ayant droit permet de bénéficier des prestations de sécurité sociale non à titre personnel, mais du fait de liens particuliers avec un assuré social, sous réserve de résider en France de façon stable et régulière. L’ayant droit d’un assuré social a le droit aux prestations en nature maladie/maternité (les remboursements).

La plupart du temps, on est ayant droit de l’un de ses parents, ou bien des deux.

Dans ce cas, on est « ayant droit » jusqu’à :

  • 16 ans quoiqu’il arrive.
  • 18 ans si on est sous contrat d’apprentissage
  • 20 ans si on est toujours scolarisé
  • toujours, si on est dans l’impossibilité permanente de travailler, à cause d’une invalidité ou d’une maladie.

A partir de 16 ans, du changement…

A partir de l’âge de 16 ans, l’enfant ayant droit d’un assuré, peut obtenir, à sa demande, le statut d’ayant droit autonome. Il peut alors bénéficier personnellement du remboursement des frais médicaux de l’assurance maladie et maternité (nécessite ouverture d’un compte). Pour avoir sa propre carte d’assuré social (la Carte Vitale), on doit déposer une demande auprès de l’organisme d’assurance maladie auquel est affilié son parent (dont on est l’ayant droit). Cette demande est valable 1 an, renouvelable automatiquement.

L’article 62 de la loi “égalité et citoyenneté” du 27 janvier 2017 complète le code de la sécurité sociale en prévoyant une information individualisée pour aider les jeunes à connaître leurs droits et les dispositifs de prévention et examens ou bilan de santé auxquels ils peuvent prétendre gratuitement. Trois temps forts leur seront proposés : au moment de l’autonomisation des droits de santé à 16 ans ; au moment de l’acquisition du statut d’assuré le plus souvent vers 18 ans ; et à 23 ans. Les jeunes vont désormais disposer d’une information individualisée en matière de santé leur permettant d’acquérir des informations et des conseils sur les droits en matière de couverture du risque maladie, les dispositifs et programmes de prévention, les consultations accessibles aux jeunes dans les centres de soins (accompagnement et prévention en addictologie notamment) ainsi que les examens de santé gratuits. Un volet relatif à l’éducation à la sexualité, à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse sera également abordé.

Et quand on est étudiant …

Tout étudiant de plus de 18 ans inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur agréé par la Sécurité sociale est obligatoirement affilié au régime étudiant et a un numéro de sécurité sociale propre. Pour les étudiants de moins de 18 ans, il n’y a pas de changement par rapport à leur situation de lycéen.

Quelques exceptions cependant concernant :

  • les assurés à titre personnel parce qu’ils travaillent et sont donc salariés permanents
  • les ayants droit d’un conjoint (non étudiant)
  • les ayants droit dont l’un des parents est salarié d’une entreprise appartenant à un régime spécial de la sécurité sociale

Pendant la durée des études :

  • lorsqu’on a moins de 20 ans : il n’y a pas de cotisation à payer puisqu’on est encore ayant droit de ses parents
  • lorsqu’on a entre 20 et 28 ans : il y a une cotisation à payer pour être affilié, sauf pour les étudiants boursiers.

A la fin des études :

Les droits aux prestations pour maladie/maternité peuvent être maintenus jusqu’au premier emploi et pendant 4 ans maximum.

La demande de maintien des droits doit être formulée par l’étudiant auprès de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) rattachée à son domicile.
A l’issue de cette période, s’il n’a toujours pas d’activité professionnelle, il pourra s’affilier à la CMU.

C’est souvent auprès des mutuelles étudiantes qu’on peut s’inscrire pour avoir le droit à la Sécurité sociale. Ces mutuelles étudiantes (USEM et LMDE) sont à la fois centres de Sécurité sociale et mutuelles complémentaires.

Pour en savoir plus sur l’Assurance maladie :

image_pdfimage_print

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 111 111.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

https://pillsbank.net

http://pharmacy24.com.ua

pharmacy24.com.ua/zhenskie-vozbuditeli/