Les caresses | Fil santé jeunes - buyviagrasoft.info
Chat
Publié le , Modifié le 30 mars 2015

Les caresses

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

caresseSolitaires, sensuelles, ou simple signe d’affection, les caresses peuvent être troublantes. Pourquoi peuvent-elles rendre l’autre fou de nous ? Pourquoi sont-elles parfois si douces ? Parfois si embarrassantes ? Qu’est-ce que la caresse dit de nous ?

Un pansement ?

Il existe différents types de caresses. Elles sont parfois un signe d’affection de nos proches (nos parents, nos grands-parents, nos amis). Quand ils cherchent à nous dire qu’ils nous aiment, qu’ils nous trouvent touchants ou qu’ils pensent que l’on pourrait avoir besoin de réconfort quand on est triste ou découragé par exemple.

Une main passée dans nos cheveux, sur notre joue ou sur notre main c’est comme un petit pansement, un geste tendre bien loin de la sensualité ou de la sexualité. Cette caresse est faite pour nous assurer de l’amour de nos proches et grâce à elle on se sent un peu plus fort, rassuré, capable d’affronter le monde.

On peut aussi se rassurer soi-même dans des situations un peu stressantes (comme lors d’un contrôle, un entretien d’embauche ou un premier rendez-vous) en se faisant une sorte de caresse à soi-même, par exemple en passant sa main dans ses cheveux, en caressant ses sourcils ou le lobe de son oreille. Tout cela ce sont des gestes de réassurance. Cela fonctionne comme les caresses de nos proches. On se donne de la douceur et de l’amour pour se donner du courage pour repartir à l’aventure.

Un geste désagréable

Mais si les caresses de nos proches se teintent de sexualité (de désir), qu’elles sont ambigües, on peut alors se sentir extrêmement mal à l’aise et malgré un geste, à priori, sans conséquences, se sentir abusé.

Au moment de la puberté, soumis à des pulsions sexuelles fortes, le corps entier peut devenir source d’excitation. On peut ne plus supporter alors que l’on nous touche. Toutes les caresses ne sont pas agréables et il est important de pouvoir se dire que notre corps nous appartient et qu’on a le droit aussi de ne pas accepter une caresse qu’on ne veut pas !

Et puis il y a des zones du corps qui sont interdites aux parents ou à tous ceux à qui on n’a pas donné l’autorisation de les toucher. Ces zones sexuelles du corps font parties de notre intimité. Les attouchements sexuels sont punis par la loi et sont considérés comme une grande violence faite à l’autre.

A la découverte du corps

Tel un explorateur qui cherche à tâtons dans le noir son chemin, les caresses nous permettent aussi de chercher le chemin du plaisir. Que l’on soit seul-e ou avec un partenaire, on va chercher en effleurant, frottant, titillant, touchant, léchant, mordillant (et oui la langue et les lèvres aussi peuvent caresser !)… les parties de notre corps qui nous procurent le plus de plaisir. Ces parties du corps on les appelle les zones érogènes.

Certaines zones comme le sexe, les seins (pour les filles comme pour les garçons), la bouche, la langue, les lèvres sont très sensibles. Mais des parties du corps sensibles il en existe bien d’autres. Ce ne sont d’ailleurs pas les mêmes pour chacun. C’est pour cela qu’il n’y a pas un guide universel qui permettrait de dire où caresser pour atteindre le plaisir immédiatement. La découverte, la recherche et le chemin pour y arriver font partie de ce plaisir.

Rendre l’autre fou de désir

Les caresses font partie de ce qu’on appelle les préliminaires. Elles permettent de faire monter l’excitation sexuelle. C’est un peu comme la préparation d’une fête. Pour faire l’amour le corps a besoin de se préparer. Si on va droit au but sans rien préparer on risque de courir à la catastrophe et que la fête soit ratée.

Prendre le temps de faire monter le désir doucement, peut permettre de montrer à son partenaire, par ses caresses, tout le plaisir futur qui va arriver pour les deux.

Par exemple si la poitrine est très sensible ce n’est pas en la malaxant comme de la pâte à pain que l’on peut faire comprendre que l’on a très envie de la toucher, l’effleurer, la gouter, la saisir… Parfois en s’attardant sur le chemin on donne aussi le temps aux zones érogènes d’être encore plus sensibles. On est dans l’attente difficilement supportable et le corps tout entier se tend alors vers le plaisir afin que l’acte sexuel soit le meilleur possible…

Les caresses : indispensables au plaisir et à la vie !

image_pdfimage_print

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Une réflexion au sujet de « Les caresses »

  1. Les caresses sont effectivement importantes. Seulement blazer suite au traumatismes sexuelles que j’ai eu je n’ai jamais réussi à avoir du plaisir au niveau vaginale l’année dernière quand j’ai eu mes vraie 1ère relations sexuelles. Mon ancien petit ami me toucher les seins rien a dire je ne ressentais rien idem avec la pénétration vaginale que ce soit bec le sexe ou même les doigts. Je pense surtout que j’ai encore de très très gros blocages

    j'aime 5

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 111 111.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

www.viagraon.com

read here www.viagraon.com

farm-pump-ua.com/nandrolondeka.html