Les fêtes de famille | Fil santé jeunes - buyviagrasoft.info
Chat
Publié le , Modifié le 7 juin 2017

Les fêtes de famille

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Qui n’a pas attendu avec impatience le prochain Noël, ou voulu éviter la fameuse fête annuelle où se retrouvent tous les membres de la famille, du dernier petit cousin Léo au grand-oncle Norbert ?

Si certains rêvent de manquer une fête de famille, d’autres au contraire attendent le moment où ils pourront enfin se retrouver.

C’est quoi une fête de famille ?

Une fête de famille c’est un moment de joie (enfin normalement), de convivialité que l’on partage avec les membres d’une même famille, ou avec des personnes que l’on considère comme sa famille.

Quand on est ado, les fêtes de famille souvent prennent un sens tout particulier pour chacun. Sans doute parce qu’elles nous ramènent à des questions qui nous traversent tous les jours : notre rapport à l’obligation (ici familiale), notre rapport à l’enfance (souvent les fêtes de famille étaient l’occasion de se coucher tard et de faire un peu les fous sans que les parents interviennent trop), aux tensions dans un groupe (par exemple la Fête où il y a des gens qui n’ont pas du tout envie de se voir mais qui font mine que tout va bien), etc…Y compris pour ceux qui n’en ont pas et à qui cela pose la question de la famille qu’ils voudront plus tard, une famille d’amis ou une famille à retrouver, à construire…

La fête de famille, ça peut être drôle !

Tu ne voulais pas y aller, parce que tu avais peur de t’ennuyer, ou encore que l’on raconte la fois où, quand tu avais 3 ans, tu as eu si peur de Seb’, déguisé en Père Noël, que tu as fait pipi sur les genoux de Mamie !

Finalement, sur place, c’est l’éclate. Tout d’abord parce que les jeunes ont leur propre table, et que finalement, vu que vous ne vous voyez que rarement, vous pouvez vous lâcher et même vous la raconter un peu. Alors que tu avais peur de te retrouver au milieu des discussions des vieux, tu te rends compte qu’ils sont trop contents d’être ensemble pour faire attention à toi, ou même qu’ils sont bien plus cools que ce que tu imaginais. Limite, tu es ému-e quand vous devez repartir ! Finalement, le lien familial, ça existe et tu t’aperçois que c’est même très important !

La fête, c’est censé être drôle mais parfois…

… cela peut être assez éprouvant surtout quand la famille ne va pas très bien. Autant quand on était enfant, on ne s’en rendait pas bien compte, mais maintenant, c’est un peu l’angoisse.

Tata Maria qui est fâchée avec cousin Firmin, ricane quand il avale de travers, tout ça sous l’œil dépité de la grand-mère. C’est dans ces moments-là qu’on voudrait être ailleurs (seul, chez soi, devant la télé ou s’isoler avec son portable), parce qu’on ne se sent vraiment pas à sa place. Il ne faut pas hésiter à demander avant à ses parents pourquoi ils se sentent obligés d’y aller. Tu peux aussi te dire que, heureusement, cela ne dure qu’un après-midi et/ou une soirée à raison d’une ou deux fois par an.

Ce type d’épreuve permet aussi de grandir, de réfléchir aux concessions que font les parents et à celles que l’on est prêt-e à faire. Cela permet de se rendre compte que les parents aussi ont des obligations familiales.

Et puis, c’est bien la preuve que le lien de famille est très difficile à détruire : la preuve 50 ans après cette vieille histoire, tata Maria et cousin Firmin continuent à se voir, même fâchés !

Et quand il n’y a pas de fêtes de famille ?

Les repas qui n’en finissent pas, les trois quart de la table qui rigolent parce que l’apéro a fait son effet, les jeux, les blagues, la tarte légendaire de Tata et le cousin qui joue toujours ce morceau à l’harmonica, tout ça… tu ne sais pas ce que c’est ! Parce que chez toi, il n’y a pas de fête de famille.

Soit tes parents se sont fâchés avec certains membres de la famille, soit ils viennent d’un autre pays et tu ne retournes que rarement là-bas, ou ont déménagé à l’autre bout de la planète… ou alors, ils sont juste tous les deux enfants uniques.

Enfin, bon, il y a aussi tout un tas d’autres raisons qui peuvent faire que les fêtes de famille ne font pas partie des grands événements de l’année pour toi ! Ce n’est pas pour cela qu’une fois adulte, tu ne sauras pas organiser de légendaires fêtes de famille, soit avec tes amis qui peuvent être comme une seconde famille, soit avec la famille que tu auras fondée. Et puis, tu découvriras bien assez tôt la joie d’avoir des déjeuners à rallonge avec la grand-mère qui radote, non ?

A toi aussi peut-être d’inventer ta définition de la fête de famille : cela peut être une fête où il y a peu de participants mais où le lien familial est tout aussi fort et présent que s’il y en avait 200… Grande famille ou petite famille, famille de cœur ou famille de sang, nous savons tous qu’il existe un lien entre les membres d’une famille. Un lien très fort qui permet de se souvenir que, si faire la fête c’est important, on n’est pas seuls non plus en cas de difficultés ! A chacun de trouver sa manière de vivre ses fêtes-là !

image_pdfimage_print

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Une réflexion au sujet de « Les fêtes de famille »

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 111 111.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

steroid-pharm.com

steroid-pharm.com

pharmacy24.com.ua