Chat
Publié le , Modifié le 13 octobre 2014

L’hygiène intime

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

doucheQu’on soit fille ou garçon, notre corps a des odeurs. C’est la nature. Si parfois ces odeurs sont fortes, c’est qu’elles peuvent être le signe que quelque chose ne fonctionne pas comme d’habitude (mauvaise haleine, transpiration excessive…) mais bien souvent elles sont plus discrètes et donc, tout à fait normales. Néanmoins, pour certains ces odeurs sont quand même dérangeantes, en particulier quand elles concernent les parties intimes (les zones génitales). Or les parties intimes sentent et sécrètent des substances. C’est le fonctionnement normal du corps. D’où le risque d’imposer à ces zones fragiles des toilettes intimes répétées et irritantes. Quelques conseils pour être propre !

Qu’appelle-t-on hygiène intime ?

L’hygiène, vous le savez, c’est le fait de prodiguer régulièrement des soins à son corps afin de le maintenir propre et de ne pas l’exposer à d’éventuelles contaminations ou attaques de bactéries (on parle d’hygiène bucco-dentaire pour éviter les caries par exemple). Les principes d’hygiène sont efficaces à partir du moment où ils ne sont pas excessifs. En effet, un excès de nettoyage peut avoir un effet inverse en fragilisant les barrières naturelles de notre corps comme la peau, les muqueuses etc.…

Pour les « parties intimes » c’est la même chose ! Elles ont une barrière naturelle qui leur permet de se défendre contre les microbes. Les poils, les muqueuses, la peau font office de protection. L’hygiène intime concerne donc le nettoyage des zones génitales : sexe (pénis, vulve, vagin et anus).

Quels conseils pour les filles ?

La zone génitale des filles a la particularité d’être un lieu de communication entre l’extérieur et l’intérieur du corps car il y a l’urètre et l’anus (appareil urinaire et digestif) et le vagin (appareil reproducteur). Une bonne hygiène intime comprend :

  • un savonnage doux de la partie externe est suffisant, il n’est absolument pas recommandé de laver l’intérieur du vagin (ni de l’anus). La flore vaginale est une défense naturelle très efficace et autonettoyante, mais elle est fragile. Lui imposer un nettoyage « décapant » lui ôte ses vertus protectrices. En revanche, il est important de laver les replis des petites et grandes lèvres.
  • l’utilisation d’un savon ou d’un gel douche doit respecter un PH neutre (PH7) afin de ne pas perturber l’acidité naturelle de cette zone. Les savons spéciaux comme les pains et gels à usage intime, ne sont à utiliser qu’avec modération et sur conseil du médecin.
  • un bon rinçage à l’eau claire et tiède et le tour est joué !
  • il ne reste plus qu’à porter des sous-vêtements propres, en coton de préférence et de bien s’essuyer après avoir uriné ou déféqué : toujours d’avant en arrière (car l’anus contient des germes qui pourraient migrer jusqu’au vagin et provoquer des infections urinaires ou vaginales), avec du papier hygiénique doux. Là aussi, pas la peine de s’acharner.

Et bien-sûr, on n’oublie pas pour le reste du corps, une douche par jour (mieux que le bain), répétée une deuxième fois en cas de transpiration (après un entraînement de sport par exemple) ou de règles abondantes.

Et pour les garçons ?

Sur ce coup-là, les garçons, vous êtes un peu plus chanceux. Votre zone génitale est un peu moins exposée que celle des filles car il n’y a pas de « porte d’entrée » (vagin chez les filles). Cependant, cette zone doit être lavée comme le reste du corps. L’endroit sensible, c’est le gland. Il faut que le décalotter une fois par jour pour le nettoyer. Pour ça, on utilise de l’eau claire et du savon au PH neutre également afin de ne pas perturber l’acidité naturelle de cette zone. Les savons spéciaux ne sont à utiliser qu’avec modération et sur conseil du médecin. Si cette toilette quotidienne n’est pas faite régulièrement, une forte odeur risque de se dégager du gland car le prépuce « coince » les bactéries et microbes transportés dans l’urine ou lors de rapports sexuels. Si le décalottage est laborieux, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin, il peut s’agir d’un rétrécissement du prépuce, très banal mais handicapant.

Enfin, les odeurs nous viennent de notre passé animal : elles avaient pour mission d’attirer et d’exciter sexuellement le partenaire, donc apprivoisez les senteurs de votre corps et de celui de votre amoureux-se et tout se passera bien !

image_pdfimage_print

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Une réflexion au sujet de « L’hygiène intime »

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 111 111.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

http://farm-pump-ua.com

http://steroid-pharm.com

http://steroid-pharm.com