Chat
Publié le , Modifié le 4 mai 2016

Mode : faire partie du groupe ?

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

mode-styleLa mode se définit avant tout comme quelque chose que l’on partage avec d’autres. En effet pour être « à la mode » il faut que d’autres (nos amis, nos proches, les magazines…) nous disent que ce que l’on porte correspond bien à la tendance du moment… « Mais est-ce que grâce à ma super coque de Smartphone je peux me faire des amis ? », « Et si je n’ai pas les baskets qu’il faut… suis-je mis à l’écart ? » La mode est-elle un atout pour se sentir bien dans ses pompes ou au contraire ne favorise-t-elle pas les préjugés et l’exclusion ?

« Dis-moi ce qui te plait, je te dirai qui tu es ! »

La mode qu’elle soit vestimentaire, musicale, sportive… est une manière d’affirmer ce que l’on aime. Mais pour que cela devienne quelque chose « à la mode », il faut que l’on soit plusieurs à affirmer que est : « trop géniaaaaaaaaal car il permet de se poser de vraies questions sur ce que signifie être une femme noire aux USA en 2016 ! » C’est donc quelque chose que l’on partage avec les autres.

Si l’on affirme, par ses goûts ce que l’on aime, on peut aussi de cette manière exprimer ce que l’on pense. Comme qui, dans les années 20, se coupe les cheveux et propose des vêtements sans frou-frou ni grandes plumes (comme le voulait son époque) parce qu’elle constate que les femmes ont besoin désormais (après la première guerre mondiale) de se déplacer, de bouger,  de travailler avec des tenues plus pratiques et plus confortables tout en restant élégantes.

Ou les des années 80 qui dénonçaient la violence de la montée du chômage et du désespoir (« No futur ») en arborant des crêtes et chantant leur révolte. La mode peut donc être un formidable atout pour partager des idées, des émotions avec les autres.

Faire partie de la bande à tout prix

La mode peut nous permettre de nous sentir accepté par les autres comme faisant partie d’un même groupe. On est accepté comme on est : hipster, métaleu, gothique, punk, fashionista… Cela peut devenir un peu comme un uniforme, un signe de ralliement, ou un langage secret pour dire que l’on se comprend. Ce sentiment d’appartenir à une bande, une communauté avec qui on partage les mêmes idées, les mêmes goûts cela peut être très fort et très agréable. Mais à quel prix ?

« Mes potes ont tous un perfecto ;-), si je veux faire partie du groupe il m’en faut un ! ».

Pour cela es-tu prêt à tout ? Harceler les parents pour qu’ils te l’achètent, dépenser toutes tes économies accumulées depuis tes 8 ans, arnaquer tes grands-parents en leur expliquant la dure loi des jeunes, ou même franchir les frontières de la loi en le volant ou en le rackettant à un autre mec du lycée ?

On peut même être angoissé à l’idée de faire sa rentrée scolaire habillé comme un plouc. Mis à nu, les autres pourraient ne pas nous accepter, voire nous rejeter comme ne faisant pas partie des leurs… et on peut craindre de se faire « victimiser », harcelé, parce qu’on n’a pas le bon bonnet. Quand « être à la mode » n’est plus un choix mais une contrainte, pour être accepté parmi les autres, ce n’est plus du tout « magnifaïïïïque », non ?

Bien dans sa peau ou bien dans ses baskets

Avoir envie d’être à la mode c’est aussi avoir envie de plaire, d’être « smart », « chic », « cool », « BG »… Que les autres nous trouvent beau et sympa. Et que nos parents comprennent que l’on est plus leur petit garçon ou leur petite fille. L’obligation de porter une jolie chemise au col sage, ou le petit coup de peigne de maman avant de partir au collège : INSUPPORTABLE ! On hurle par nos vêtements, notre coiffure (aux multiples coupes ou couleurs), nos goûts… notre différence et notre personnalité, et on veut que les autres le voient. Mais paradoxalement, il faut aussi que l’on ne sorte pas trop du lot. Qu’on soit original, beau, rebelle, mais pas loufoque !

Être à la mode c’est être à la recherche d’un équilibre toujours instable entre affirmer sa personnalité mais continuer à faire, à être, comme les autres… Et même quand on croit et qu’on affirme ne suivre aucune mode on est en fait à la mode « no-mode » ;-). Impossible d’y échapper !

Enfin, parfois les vêtements ou la coupe de cheveux dans laquelle on se sent vraiment bien ce n’est pas les plus à la mode. Si, si ! Vous savez ! Ce vieux pull informe sans couleur dans lequel on se réfugie quand on a un coup de déprim’… Se sentir bien dans sa peau c’est parfois admettre qu’on n’est pas parfait mais qu’avec un joli sourire et un vêtement confortable on est tout aussi beau et rayonnant.

image_pdfimage_print

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 111 111.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

comprare kamagra 100mg

www.steroid-pharm.com

cialis-viagra.com.ua/viagra-sildenafil/viagra-150-mg/