Chat
Publié le , Modifié le 2 octobre 2015

Penser à la mort

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

envie-mourirOn a tous déjà pensé à la mort. Très tôt d’ailleurs, elle est présente d’une certaine façon, par exemple quand on joue « à faire le mort », ou quand on joue à des jeux vidéo où des personnes et des animaux meurent, ou encore quand on choisit un avatar « zombie » etc… Parfois aussi on est directement confronté à la mort d’un proche ou d’un animal de compagnie, et selon l’âge que l’on a on se pose différentes questions, « où on était avant ? » « où est-ce qu’on va après ? » « est-ce que ça fait mal de mourir ? » Pourquoi nous posons-nous ce genre de question, pourquoi on a peur de la mort et pourquoi parfois on a envie d’en finir avec la vie ?

Se poser des questions sur la mort

Se poser des questions sur la mort c’est le propre de la vie. On pense à la mort, on y réfléchit parce que l’on vit. C’est comme lorsque l’on joue à faire le mort et à donner la mort, c’est grâce à cette mort imaginée que la vie prend tout son sens et sa valeur.

Lorsque l’on est enfant et que l’on n’a pas encore conscience qu’un jour notre vie va s’arrêter, on se demande « papi est mort, mais est-ce qu’il va se réveiller ? ». Puis lorsque l’on grandit, on comprend que nous aussi un jour on va mourir et que notre vie a une limite. Ce qui est angoissant c’est qu’on ne sait pas quand ce sera… Finalement c’est lorsque l’on est soi-même confronté à la mort, à la maladie d’un proche ou d’un animal, que l’on s’imagine et que l’on se représente la mort et sa propre mort, sinon on est dans la vie ! S’interroger sur la mort c’est essayer, selon sa religion, sa culture, ses croyances et son histoire de se la représenter et chacun voit les choses de manière différente.

Lorsque l’on dit qu’on a peur de la mort, ne craint-on pas plutôt la souffrance, la séparation d’avec les êtres que nous aimons, l’absence ? Car lorsque l’on perd un être cher, on peut avoir l’impression qu’une partie de nous meurt avec lui, c’est peut-être pour cela qu’en parler est tabou car il est difficile de se confronter à ce que cela nous fait et à parler de ce que l’on ressent. Mais finalement, par le souvenir, l’autre ne continue-t-il pas de vivre en nous ?

Quand on pense à mourir

L’angoisse de mourir est inévitable et concerne tout un chacun, elle est plus ou moins présente et « bruyante » selon les personnes. D’un côté, se « débarrasser » de la pensée de la mort paraît nécessaire. Sinon, comment jouirait-on de l’amour, de l’amitié, de ses réussites etc…? Comment lutterait-on pour nos idéaux, nos désirs, nos envies si on pensait tout le temps à la mort ?

Il arrive parfois que ce soit le cas, que l’idée de la mort soit omniprésente, soit parce que quelqu’un de proche est mort et que l’on souffre tellement de son absence, qu’on se dit que la vie n’a plus de goût et que ça ne sert à rien de continuer, ou parce qu’on vit une situation difficile avec les parents, les copains, à l’école etc… On a alors « mal à la vie », la vie devient morose, grise, et l’existence même est remise en question, on a envie de mourir. Peut-être alors qu’on peut se demander, « est-ce que je désire mourir ou est-ce que je désire en finir avec ma vie là maintenant » ?

Comme le disait Françoise Dolto (célèbre pédiatre et psychanalyste française), dans son livre Parler de la mort, « on ne meurt que quand on a fini de vivre », cette phrase est une banalité me direz-vous mais avoir en tête que tant qu’on vit c’est que l’on est profondément du côté de la vie, que même si l’on souffre, même si c’est difficile à des moments, il y a un avenir possible et une vie plus colorée à l’horizon.

En complément de ce dossier, vous pouvez également consulter le dossier Je vais mal.

image_pdfimage_print

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

6 réflexions au sujet de « Penser à la mort »

    • Bonjour,
      Tu évoques des idées suicidaires et nous fais part d’une grande souffrance à travers ton commentaire. Il est important que tu ne restes pas seule avec tout cela. Pour une réponse personnalisée de l’équipe Fil Santé Jeunes (psychologues, médecins) en toute confidentialité, tu peux nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions », nous contacter par chat’ ou nous appeler au 0800 111 111, la ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat).

      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime 1
  1. Bjr tout à commencer en 6eme on parlait d’un truc d’inceste et tout sa et vu que quand jetait petite j’ai jouer à touche pipi avec ma sœur(se qui m’a plus déranger c’était que l’on s’embrassait le minou)on avait 4,5,6,7,8,9ans et on a arrêter et quand je m’assieds nsue ses genoux et elle l’était son doigts du coup sa toucher le trou des fesses et je me masturbais du coup je me sentait mal et honteuse maintenant je suis en 4eme et sa me fais plus rien mais maintenant j’ai plein d’idee imaginaire qui se mettent en forme dans la tête comme le suicide,ou que ma famille le ville y compris mes parents et toute les personnes que je croise dans la rue.et un amie un mon père que je connait depuis toute petite ma taper environ 2,3 fois mais pour rigoler sa la déranger un peu mais c bon

    j'aime 5
    • Bonjour, pour une réponse personnalisée de l’équipe Fil Santé Jeunes en toute confidentialité, n’hésite pas à nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions », nous contacter par chat’ ou nous appeler au 0800 111 111, la ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (20h pour le chat).

      Si tu souhaites le soutien ou les témoignages d’autres jeunes nous t’invitons à venir sur nos Forums.

      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime
  2. bonjour depuis un long moment je me pose cette question “pourquoi je me suicide pas?” je pense a la mort.je suis bloque sur cette question je me frappe sur les mur les poteaux je me taille le bras mes amis essaye de reconforte mais a chaque fois je replonge dans tout sa.j ai fait une prommesse a une amie de ne pas me suicide mais je sais pas comment ressite a la tentasion de mourir.

    j'aime 2
    • Bonjour,

      Vous témoignez d’un profond mal être. Il est important que vous ne restiez pas seul avec cela. Pour une réponse individualisée et gratuite de la part d’un professionnel de l’équipe vous pouvez nous contacter dans notre espace confidentiel : « Pose tes questions » ou nous appeler au 0800 111 111.
      A bientôt.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime 1

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 111 111.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

www.pillsbank.net

www.medicaments-24.net

www.medicaments-24.com