Chat
Publié le , Modifié le 29 décembre 2015

Quand être seul devient douloureux

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

solitudeL’homme a besoin d’être seul pour pouvoir se poser, réfléchir et se retrouver. C’est un temps de solitude « choisie », mais l’autre visage de la solitude est plus sombre. On peut avoir l’impression d’être seul, même s’il y a des gens autour. C’est alors un sentiment d’isolement qui apparait, comme si on était emprisonné dans une tour invisible des autres. Ce sentiment ne correspond pourtant pas forcément à la réalité, c’est une illusion qui peut modifier la vision du monde. Nous vous proposons de réfléchir à la solitude quand elle fait mal et au chemin pour en sortir !

Se sentir seul… dans certaines situations

Certaines situations de la vie peuvent s’accompagner du sentiment d’être seul au monde. C’est souvent quand on vit quelque chose de particulier et de douloureux : on a l’impression que les autres ne vivent plus sur la même planète et qu’ils ne pourraient rien comprendre. Cela peut arriver par exemple quand on perd quelqu’un qu’on aime.

Ce qui arrive est tellement fort que notre monde ne ressemble plus à celui de la veille… et pourtant, pour les autres, rien n’a changé. Durant ces moments de vie, il faut garder confiance. C’est un moment où on reconstruit sa vie différemment et il ne faut pas hésiter à en parler avec ses amis, même si on peut avoir l’impression qu’ils sont à des années lumières. Peu à peu, il sera possible de se retrouver.

Se sentir seul et croire que c’est notre faute

Parfois, on se sent seul. Les autres rient : on est là et en même temps absent. On peut avoir l’impression qu’ils ne voient rien. Le sentiment d’isolement peut se transformer alors en cercle vicieux : on peut croire qu’ils ne s’en rendent pas compte, donc se dire qu’ils n’en ont rien à faire, et alors ne plus leur parler du tout et finalement penser qu’on est nul… Et là le sentiment de solitude peut nourrir l’isolement. Ce sentiment d’être seul est aussi un des visages du mal-être. Quand on est mal, on voit le monde différemment, un peu comme si on mettait des lunettes avec un filtre gris. Souvent, dans ces situations, on est loin d’être seul mais on ne s’en rend plus compte. On a moins confiance en soi et c’est difficile d’en parler mais c’est possible !

Reprendre confiance en soi et réapprendre à voir les mains tendues

Dans ces moments là, quand on a l’impression d’être seul au monde, il faut accepter de demander de l’aide. C’est dur parce que l’on peut tellement se sentir isolé qu’on peut croire que « ça ne sert à rien ». C’est faux, c’est une illusion provoquée justement par le mal-être. Les autres sont là, prêts à faire ce qu’ils peuvent.

C’est important de se souvenir de tous les moments où on était avec ses proches et où on riait : il y en aura d’autres ! Parler aussi, mettre des mots, être entendu cassent les murs de la solitude. Ceux qui vous entourent, mais aussi des professionnels (psychologues par exemple) peuvent être là pour vous écouter.

Pour commencer, vous pouvez aussi échanger avec d’autres sur ce sentiment, sur le forum de Fil Santé Jeunes, dans la discussion “seule“.

image_pdfimage_print

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

100 réflexions au sujet de « Quand être seul devient douloureux »

  1. Le problème c’est bien souvent qu’on se laisse marcher sur les pieds par manque de confiance du coup nous ne nous respectons pas pas. Comment les autres pourraient alors nous respecter ? Aussi, on se sent seul en groupe. Mais mettez vous a la place des autres, on transpire le malaitre et tout le monde le ressent. L’idée de toute un chacun c’est de passer un bon moment dans la plupart des circonstances. Il est donc logique que les gens préfèrent rire avec le voisin plutôt que creuser dans notre malaitre devant tout un groupe. Vous en pensez quoi ? Perso javais juste un petit moment de tristesse, mais dans ma vie je ris énormément bien que je sois seul cet été 2018. 2019 sera riche en rencontres, espérons le ! Des bisous ! :good:

    j'aime 4
  2. Bonjour je m’appelle ines j’ai 12 ans est depuis que j’ai changé d’école les filles de la classe me rejette ou alors ils vont mangé en ville est moi je me retrouve toute seul est quand je suis toute seule je pleure parce que je ne veut pas être seul donc je me rend malade à cause de ça je vais à l’infirmerie au collège est tout les soirs je demande aux filles s’il mange à la cantine pour savoir si je vais être toute seul mes parents me vois pleure est il dise” tu va pas faire ça tout les soirs”il se mettent pas à ma place donc au moment où j’écris je pleure parce que les filles de ma classes ne mange pas a la cantine demain est je vais me retrouve toute seul et des que je me retrouve seul je pleure est je suis malade

    j'aime 2
    • La fameuse phrase du “tu ne vas pas faire ça tous les soirs” elle est horrible à entendre… Les filles de ta classes sont si “classiques” mais c’est tellement dur à vivre, j’avoue me retrouver dans ton témoignage… Il m’est arrivé la même chose, et cela m’arrive toujours. Être mis de côté, se sentir jugé, ne trouver personne pour comprendre dans le bon sens… Maintenant je suis un peu plus agée (15 ans) mais ces comportements stupides existes quand même, c’est désolant… Bref si je peux t’aider c’est en t’expliquant ce que j’ai compris de mon côté 🙂 Ces filles te mettent de côté car elles ne te connaissent pas et ne cherche pas à le faire, juger c’est tellement plus simple et ça semble bon pour l’égo :/ Ça parait insurmontable comme situation, pourtant cela se fera petit à petit et tu te sentiras enfin mieux et intégrée 🙂 En plus ,chance pour toi, c’est la fin de l’année scolaire et l’année prochaine sera l’occasion de prendre un nouveau départ avec quelques connaissances de ton “milieu”. Aie confiance en toi, je te le promet c’est tellement important ! Laisse faire ce qu’elle veulent tu ne peux rien pour elles, mais , toi, va de l’avant ! N’essaye pas de te retrouver avec des personne qui ne te correspondent pas, avec qui tu te sens inférieure, mal à l’aise… Même si rester avec certaines personne c’est la “honte” parfois c’est vrai, si le feeling passe, que tu parviens à oublier le reste, qu’elles te donnent confiance en toi et que tu ne te sens pas jugée c’est le principale ! Tout le monde ne pense pas comme ces filles ! Courage, ce n’est rien de grave, tu es très bien comme tu es !
      Bonne chance

      j'aime 3
    • dommage qu’elles ne font rien avec toi moi j’ai des fois aussi cette impression que les gens ont leur tête et que on pourrait faire ce que l’on voudrait çà ne changerait rien. Mais en cas de besoin pour soutenir ou parler je suis loin si besoin est.

      j'aime
  3. Bonjour,je m’appel margot et j’ai 15 ans ,on pourrais dire que j’ai toute le vie devant de moi , mais je me sent seul .
    J’ai passé la soirée à lire des histoires similaires à la mienne au moin je ne suis pas seul j’espère que des gens me comprendrons. (On dirait que je raconte l’histoire du petite fille de 15 ans qui découvre la vie , mais en vrai ce n’est pas du tt ca)
    J’ai des amis je me sent entourée quand même, je parle beaucoup avec ma mère qui me comprend.
    Mais le problème est que je n’ai pas confiance en moi j’ai toujours cette impression d’être seul au monde, d’être ininteressante,que les autres sont mieux que moi ! J’ai toujours eu cette idée en tête que je suis nul et que au fond tt le monde s’en blc de se que je peu ressentir ou dire .
    j’ai eu 2 copains mais ça n’a pas duré plus de 1 semaine , j’ai le sentiment de ne pas être aimé pour se que je suis, même si je le sait mes amis proches et ma famille m’aime pour se que je suis.
    J’ai besoin d’amour ,d’amour ou l’on me voit différente et où on me comprend .
    Je suis quand même une belle fille ,mais j’ai l’impression que quand un garçon s’interrese à moi ce n’est que pour la beauté .
    J’ai le sentiment d’être ininteressante et que les gens vont se lasser de moi quand ils connaissent mon vrais moi .
    J’ai l’impresion que les gens me trouvent toujours simpathique au premier abord ,mais après j’ai l’impression que les gens vont se lasser de moi,que en faite je ne suis rien pour eux.
    J’ai beaucoup de mal à inviter des amis chez moi,même mes amis proche,à part ma meilleur amie,je suis stresse à l’idée que les gens viennent chez moi et que l’on s’ennuyé car j’ai l’impression que l’on s’ennuyé avec moi.
    Dans là vie je suis une fille plutôt souriente et optimiste mais en se moment je n’est pas le morale j’ai l’impresion de ne pas profiter de la vie et d’avoir une vie nul . Ça fait 2 mois que je me fait “harceler” par un gars de ma classe , je me fait victimiser, il y aussi des suiveurs qui suivent sont petit jeux et qui me font chiez , le problème est que je ne sait pas trop me défendre car je n’est
    Pas confiance en moi ! Heureusement j’ai réussi à mettre fin à tout ceci il y a
    1 semaine ,bon je ne vais pas metternisser sur ce sujet, ( je compte preciser que j’ai tout raconté a mes parents) .
    Mais c’est à cause de ça que je ne suis pas bien en se moment car deja de basse je suis réserver alors la je me suis complètement renfermer sur moi même ,comme si j’avait une carapace c’est horrible .
    Depuis que ce harcèlement c’est arrêter , je reprend goût à la vie je me sent un peu mieux mais je me sent toujours seul. Depuis 2 ans jai beaucoup de baisse de morales mais la en se mopent sa n’à jamais etait aussi pire ! Jai meme,penser a des moments a me suicider meme si je n’aurait jalais put faire cela, parce que je tient trop a la vie et a mes proches .
    je suis entourée et aimer par les gens .
    Mais , Je pense quil faudrait que je connaisse l’amour le vrai amour ou je me sentirais aimer pour se que je suis et que quelquun me regarde différemment en se moment je n’arrêté pas de me remettre en question tout le temps je ne suis pas bien et je le sait . La semaine prochaine je vais aller chez une psy et j’espère que cv m’aider car j’en est marre . Au fond je me sent terriblement seul, j’ai beaucoup de mal à aller vers les garçons, j’ai toujours peur quil me trouve ininteressante et qu’il soit déçu , je l’impression dé mal embrasser et tt fin bref .
    La seul personne avec qui je me sentirais bien habite à 7h de chez moi ,et il a 17 ans sa fait 1 ans qu’on c’est pas vue mais depuis 3 jours on se parle sur snap chat mais j’ai l’impression de passer pour la fille qui force trop . J’en est marre sa fait 1 ans que je ne les pas vue et pourtant il ne se passe pas un seul jour on je ne pense pas à lui ! Ça mais arriver d’être “attirer” par des garçons mais au bout d’un moment je passe à autre choses mais avec lui je n’arrive pas, quand on c’est vue il y a 1 ans , il m’a regarder avec un regard comme on ne m’avait jamais porté, et j’ai besoin de sa de me sentir importante et aimé ! Cela fait maintenant 6 ans que j’essayé tout pour avoir plus confiance en moi , pour me sentir mieux dans ma peau . J’ai beaucoup évoluer et beaucoup changé ! Et j’en suis fière aujourd’hui je me sent mieux dans ma vie sociale même si il me reste beaucoup de choses à accomplir pour être heureuse dans ma vie . Je suis même sortie avec des garçons pour voir à quoi ressemble l’amour mais je n’est jamais était amoureuse en même temps je ne suis qu’en 2nd mais j’ai comme un mal être .
    Voilà mercii pour ceux qui ont lut jusqu’ici, j’avait juste envie de raconter mon mal être et ma vie désolé si c’est confus se que j’écrit mais j’ai écrit sur un coup de tête ,d’ailleurs je ne sais même pas pourquoi jecrit ce message après tt tout le monde s’en fou de ma vie ,il n’y a rien…

    j'aime 9
    • Bonjour,

      Si tu souhaites le soutien ou les témoignages d’autres jeunes n’hésite pas à reposter ton message et à venir sur nos Forums.

      Pour une réponse personnalisée de l’équipe Fil Santé Jeunes en toute confidentialité, tu peux aussi nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions », nous contacter par chat’ ou nous appeler au 0800 111 111, la ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (20h pour le chat).

      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime
    • bonjour margot63 ton message ma beaucoup touché c’est pour cela que je t’envoie un message pour te répondre voir si tu voudrais bien discuter avec moi je me ressent dans ton message j’espère vraiment que regardera ce message et que tu acceptera !!

      j'aime 2
  4. Je suis en 2°, je n’ai aucun amie et personne ne me parle, j’ai peur d’aller vers les autres car j’ai peur de les déranger… Je suis toujours toute seule est sa me fait très peur, car j’ai toujours eu peur d’aller à l’école, mais ne pas avoir d’amis en plus est très pesant.
    Je n’ai personne à qui raconter sa et je veut pas que mes parents soit au courant.
    Bref si quelqu’un a une solution pour sortir de se cauchemar dites le moi.

    j'aime
    • Bonjour,
      Pour une réponse personnalisée de l’équipe Fil Santé Jeunes en toute confidentialité, n’hésite pas à nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions », nous contacter par chat’ ou nous appeler au 0800 111 111, la ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (20h pour le chat).

      Si tu souhaites le soutien ou les témoignages d’autres jeunes nous t’invitons à venir sur nos Forums.

      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime 1
  5. je me sens triste et seul, g po d’amis ni d’ennemies, j’ai 25 ans et g tout fais pour avoir une vie normal comme le reste mais j’arrive pas a trouver une solution. pourriez vous m’aider s’il vous plait?
    je serai prêt a raconter mon histoire si quelqu’un est intéressé, Merci

    j'aime 14
  6. J’ai 29 ans je suis un homme. Je suis seul depuis plus de dix ans. La solitude quand elle n’est pas désirée est la pire maladie qu’il soit. J’ai jamais été comme les autres et ce dès ma naissance, à 7 ans j’étais anorexique ce qui est relativement rare pour un homme. J’ai guéris à neuf ans où j’ai connu une paix éphémère jusqu’à mes 15 ans en quatrième j’ai été bizute puis interné en hôpital psychiatrique les seuls amis que j’ai connu pendant dix ans m’ont lâchement abandonné. Les derniers amis aussi. Je n’ai jamais cesser de croire qu’un jour ça sameliorerai j’ai d’ailleurs absolument tout tenté de ce que l’on me proposer car qui ne tente rien n’a rien. Mais je suis constamment tombé sur des portes closes. J’en suis venu à la conclusion que ce n’est pas moi qui doit voir un psy mais les autres. Car moi j’ai appris à tenir une discussion social. C’est comme un ping pong. Tant qu’on revoit la balle la discussion et donc le social peuvent persister. Mais les personnes que je rencontre en ont tellement rien à faire de moi en terme d’intérêt que j’ai parfois beau insister malgré tout pour faire survivre la conversation devant le mutisme des autres je deviens sceptique.

    j'aime 20
    • je suis d accord avec ta reponse. cest eux qui devrais aller voir un psychologue. car oui etant pas bien dans sa peau le faite de faire bouger les choses est tres dure ca fatigue et perte d energie pour arriver au resultat on ce rend compte que on as beau bouger des montagnes entieres, rien n y fait..je pense qu on deviens avec ce mal etre a cause de la mentaliter des gens aujourdui auquel si on est pas leur centre d interet il s en foute royalement

      j'aime 6
  7. je me sens seul,j’ai tous le temps envie de pleurer.J’ai 22 ans et je me demande pourquoi je me lève le matin ,ma vie n’a aucun sens ,je suis dans le flou total .
    Toute les personnes que j’ai aimer ou a qui j’ai fait confiances mon quitté ou trahit les unes après les autres et maintenant la personne que j’aime m’ignore complètement ,sa me fait mal ,j’ai ne douleurs atroce dans la poitrine a telles point que des fois j’ai envie de plus rien ressentir.

    j'aime 29
    • Bonjour,
      Pour obtenir une réponse individualisée et gratuite de la part d’un professionnel de l’équipe tu peux nous joindre dans notre espace confidentiel : « Pose tes questions » ou nous appeler au 0800 111 111, la ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h.
      A bientôt.
      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime 7
    • Bonsoir Melissa, je comprend tout a fait ton ressentit. Depuis petite j’ai toujours été le souffre douleurs, entre temps j’ai beaucoup bouger de part mes etudes et a chaque fois que je pense avoir trouver de veritable amis, tous ce casse la gueule. Je me sent aussi terriblement seule, et je n’arrive pas a rencontré d’autre personne. Je fais confiance et puis c’est toujours dans le même sens? Aujourd’hui je suis souvent a me dire que de toute facon je ne compterait jamais pour personne. A vrai dire, je ne sais plus vraiment comment faire et surtout comment sortir de cette situation. Je suis tout au tant perdu que toi. Et a vrai dire ca fini par me faire peur..

      j'aime 6
      • Salut JeanneR, j’ai lu ce que tu avais répondu à Melissa. A vrai dire je suis passé par les mêmes douloureuses épreuves que vous… j’aimerai beaucoup savoir si vous avez trouvé une solution pour vous sentie mieux car de mob côté j’ai l’impression de m’enfoncer un peu plus chaque jour…

        j'aime 2
    • Salut Mélissa si ça t’arrives de te sentir seule encore tu peux venir me parler 🙂
      Ne restes pas seule viens me raconter tes tracas j’ai 24 ans moi et ton message ma touché ca l’arrivée d’être comme toi de temps en temps

      j'aime 6
      • Bonjour,
        Nous vous rappelons que l’espace commentaire comme l’ensemble du dispositif Fil Santé Jeunes (dédié aux 12-25 ans) est anonyme. Cet anonymat ne permet pas d’échange d’informations personnelles, ceci dans le but de protéger chacun et particulièrement les plus jeunes.

        Pour une réponse individualisée de l’équipe Fil Santé Jeunes, vous pouvez nous joindre dans notre espace confidentiel : « Pose tes questions » ou nous appeler au 0800 111 111, la ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h.

        Si vous souhaitez l’avis et le témoignage d’autres jeunes vous pouvez également poster un message sur notre forum.

        L’équipe Fil Santé Jeunes

        j'aime 1
    • Salut melissa974, je sais que ton poste remonte à pas mal de temps déjà mais ce que tu as écris résume parfaitement ce que j’ai vécu et ce que je vis encore. T’en es tu sortis ? Courage, je suis disponible si tu souhaites que l’on partage nos expériences

      j'aime
      • Bonjour,
        Nous vous rappelons que l’espace commentaire comme l’ensemble du dispositif Fil Santé Jeunes (dédié aux 12-25 ans) est anonyme. Par ailleurs cet espace commentaire ne permet pas véritablement les échanges. Si vous souhaitez l’avis et le témoignage d’autres jeunes vous pouvez poster un message sur nos forums.

        Pour une réponse individualisée de l’équipe Fil Santé Jeunes, vous pouvez aussi nous joindre dans notre espace confidentiel : « Pose tes questions » ou nous appeler au 0800 111 111, ou nous contacter par chat’. La ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (22h pour le chat).

        L’équipe Fil Santé Jeunes

        j'aime
    • Bonjour Mélissa je m’appelle Annie et je n’ai que 13 ans Moi aussi je suis comme toi je me sens extrêmement seul je n’est pas d’amie personne ne me parle au collège des gens m’insulte car je suis d’origine chinoise moi aussi j’ai une boule qui se forme dans la poitrine je n’arrive pas à l’enlever tout les soirs je pleure en me disant qu’est ce que je fous dans ce monde…
      Sachez que même si je n’est que 13 ans je soutiens tout le monde qui sont en difficulté

      j'aime
      • Bonjour,
        La situation que tu décris semble te faire beaucoup souffrir. Pour une réponse personnalisée de l’équipe Fil Santé Jeunes en toute confidentialité, n’hésite pas à nous joindre dans notre espace : « Pose tes questions », nous contacter par chat’ ou nous appeler au 0800 111 111, la ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h (20h pour le chat).

        Si tu souhaites le soutien ou les témoignages d’autres jeunes nous t’invitons à venir sur nos Forums.

        L’équipe Fil Santé Jeunes

        j'aime
  8. Bonsoir,

    Je suis un homme de 28 ans et je suis seul depuis 5 ans et demi. (je ne suis plus tout à fait jeune, je ne sais pas si c’est le bon forum)
    Je n’ai plus d’amis et pas de copines; j’ai coupé les ponts suite à un événement qui m’a blessé.
    Bien qu’exerçant une activité professionnelle normalement et ayant des activités et une hygiène de vie saine, je suis incapable de m’investir émotionnellement au delà de la simple politesse ou cordialité.
    J’ai essayé de créer des liens par le biais d’un club de sport, d’un site de rencontre et j’ai consulté un psy avec des résultats presque nul.
    Je suis froid et j’en souffre; je souris peu car mon visage ment.
    Je n’ai pas d’idée pour évoluer; bien que frustré, dépité, je cultive mon humanisme mais reste profondément individualiste.
    Je n’ai plus d’idée pour changer dans le bon sens; des conseils originaux sont les bienvenus.
    Merci d’avoir pris le temps de me lire, je fais part de mon soutiens à tous ceux qui ressentent ce vide déprimant dans la poitrine.

    ted

    j'aime 36
    • Bonsoir,

      Ton message m’a profondément toucher, je suis un homme de 23 ans, et, qui ressent ce que tu ressent “rester cordial mais le visage ment” ça m’a tuer de vérité. Je viens de déménager il y a deux mois pour une formation, je suis censer profiter du savoir qui m’est inculquer , mais j’ai trainer mon mal-être de mon ancienne ville jusqu’au petit village ou je suis, j’ai été blesser à en perdre toute mon estime de moi, incapable de tenir une foutu conversation, bloquer dans un mutisme qui se ressent à travers mon visage et mon silence. Je suis un mur de glace cachant une flamme sacrée mais je ne sais pas comment l’approcher.
      Ton message pourrait être complémentaire au mien, je n’aurai pas dis mieux. Tout ce que je sais c’est que je suis face (en regardant les autres coms) à des tel que moi, et toi. Je voulais savoir si tu t’en était sorti depuis, pour savoir quel à été ta manière à pallier à ça, si jamais tu veux en parler avec moi, même si on ne se connait pas, ce serait avec grand plaisir.

      j'aime
  9. J’ai 27 ans j’avais une vie normal j’etais une fille souriante belle sociable avec beaucoup d’amis et bien entourée mais depuis que j’ai perdu ma mere et après mes frères et mes soeurs sont tous maries avec des enfants chaqu’un avec sa petite faille et mon père a refait sa vie avec une autre femme je me suis retrouvé seule et surtout j’ai perdu confiance en moi Meme avec les mecs c’est toujours la déceptions parce que a chaque fois j’ai peur qu’on me laisse ..je suis vraiment perdue et je commence a avoir peur .

    j'aime 19
  10. je me sent tellement seul et nul et moche , seul car jai pas damies nul car je suis trop timide et jai aucune conversation et moche car je le suis tout simplement meme si jai une copine car je sait tres bien qun jours ou lautre elle va me quitté pour un autre qui sera cest sur mieux que moi sur tout les points de vu jen ais marre de ma vie chaque jours je me dit vivement que jaille de lautre coté au moins jaurais plu de chance detre pleinement heureux et peux etre qui sait etre beau la bas on peux toujours rever… 😥 😥 😥

    j'aime 26
    • Bonjour,
      Pour une réponse personnalisée de la part d’un professionnel de l’équipe écrivez-nous dans l’espace « Pose tes questions » ou appelez-nous au 0800 111 111 (appel anonyme et gratuit). Enfin, vous pouvez créer un post sur notre forum pour avoir l’avis et le témoignage d’autres jeunes.

      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime 6
    • Oh mon dieu tu t’entend parler? Ta une copine qui t’aime et si tu as quelqu’un dans ta vie c’est que tes un minimum intéressant, tu es juste là pour te plaindre et qu’on te rassure. Tu n’as pas de vrai problème a par toi. C’est pathétique ressaisis- toi, grandi, être moche n’est pas une fin en soi. Tu peux changé.

      j'aime 14
  11. Bonjour

    Est ce possible d’être seul, isolé, mal, au point d’avoir des soucis de santé comme une fatigue chronique, une tête de “zombie” etc … sans s’en rendre compte ?
    Je fais ma vie seul depuis quelques années, j’ai 2 3 amis seulement mais ils font leur vie chacun de leur côté et à force je ne trouve même plus d’intérêt à aller leur rendre visite, je vais bosser, aux courses, au sport et le reste du temps je suis chez moi a glander devant la tv ou le pc ou a faire du menage, c’est tout, mais j’ai du mal a savoir si dans le fond, je me sens seul ou non, c’est comme si je ne m’en rendais pas réellement compte …

    Est ce possible ou s’agirait-il d’autre chose ?

    Merci

    j'aime 16
    • Bonjour,
      Pour une réponse personnalisée de la part d’un professionnel de l’équipe écrivez-nous dans l’espace « Pose tes questions » ou appelez-nous au 0800 111 111 (appel anonyme et gratuit). Enfin, vous pouvez créer un post sur notre forum pour avoir l’avis et le témoignage d’autres jeunes.

      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime 8
  12. Seule

    je me sens seule, enfermée dans un isolement non voulu, mais dont j’ai tout fait pour qu’il se construise et me ronge de l’intérieur
    je ne vois pas d’issue, vraiment aucune, j’ai pourtant un entourage présent sur qui je peux compter, mais qui ne peut pas comprendre mon mal-être car moi même j’ai du mal à le comprendre
    j’ai à ce jour 23 ans, bientôt 24 dans deux mois, aucun avenir professionnel dans cette société à laquelle je n’ai pas été préparé, aucune réelle passion, j’entend par passion ce qui nous fait du bien, quelque chose dont on veut se nourrir tous les jours, non ça je n’en ai pas. Je suis la dernière de la famille, les deux grands ont chacun leur passion propre, qui les font vibrer à chaque moments de leur vie, ils la vivent à fond, et ça me donne tellement envi, les voir épanouis est un bonheur mais en même temps ça me renvoie à ma situation, mon chemin de vie, qui s’élance dans le néant, du coup je ressens une pression de mon entourage permanente, des attentes qui se voient chaque jour de plus en plus irréalisables, s’en suit leur inquiétude pesante, puis la déception.

    Je suis fatiguée de faire semblant, semblant de dire que je vais bien car ce sujet est tabou, on ne veut pas inquiéter, on ne veut pas se faire passer pour la personne qui se plaint alors qu’elle aurait « tout » pour être bien, faire semblant d’être une autre personne pour entretenir des relations superficielles
    Oui c’est fatiguant.. alors je me reclus, on dit de moi que je suis une « solitaire », « casanière », c’est vrai, mais la vie l’a fait que, je ne fonctionne pas comme la plupart des gens, je n’ai pas les mêmes automatismes que vous, pour moi me retrouver à devoir faire la discussion avec des gens n’est absolument pas quelque chose de naturel, je n’y arrive pas, je me force du coup pour ne pas paraître « impolie » mais je n’ai qu’une envie c’est d’y échapper, mais ce n’est pas le fait d’être confronté à l’autre que je veux fuir, mais d’être confronté à moi.
    Une honte, une gêne, une pression qu’on se met soi même, mais elle est toujours là, permanente. Nous vivons dans une société de performance, à qui aura la « meilleure vie », je désirais tellement redevenir insouciante à toutes ces choses, mais c’est trop tard je suis déjà formaté, envahie par les médias et réseaux sociaux..
    Je suis en train de vivre apparement les « plus belles années » de ma vie, la vingtaine.. pour moi c’est tout le contraire, je suis perdu, larguée, pessimiste, remplie d’idée noires.

    Oui j’ai songé au suicide, plusieurs fois sans encore avoir franchi le pas, je cherche une manière douce bien qu’il n’y en ait pas.. Une des chose qui me retient de le faire est le fait de ne pas savoir comment réagira mon entourage, je ne veux pas leur faire de mal, je ne veux pas qu’ils se fassent du mal à cause de ça et gâcher de façon « égoïste » leurs vies si bien tracées.. je voudrai avoir la certitude que ça n’aura pas d’impact fort (même si je sais que ce n’est pas possible), que ça ne soit un acte que pour ma personne sans aucun dommage collatéral.

    j'aime 34
    • Bonjour,
      Pour une réponse personnalisée de la part d’un professionnel de l’équipe écrivez-nous dans l’espace « Pose tes questions » ou appelez-nous au 0800 111 111 (appel anonyme et gratuit). Et pour échanger avec d’autres jeunes sur ce qui peut vous faire souffrir vous pouvez aussi laisser un message sur notre Forum.

      L’équipe Fil Santé Jeunes

      j'aime 6
    • Bonjour Joy,

      Ton message est très touchant, et il me donne envie de te répondre (et pourtant je ne suis pas du tout un adepte des forums …)

      Tu dis que tu as un entourage sur qui tu peux compter, voilà déjà une bonne chose. Je pense que tu devrais t’appuyer sur ces personnes qui comptent pour toi. C’est avec leurs conseils, leur aide que tu pourras aller de l’avant et bien cerner les problèmes que tu as, et ainsi pouvoir les résoudre.

      J’ai 26 ans, et j’ai été un grand timide quand j’étais plus jeune (pas ou peu d’ami jusqu’à mes 22 ans, je sortais très peu …). Moi non plus je n’étais pas un grand bavard, et il fallait vraiment venir vers moi pour pouvoir me parler.

      Avec du courage et de la volonté, on peut réussir à s’en sortir. Essaye de discuter un peu avec des gens de ton entourage (au travail même si j’ai l’impression que c’est compliqué pour toi, avec des amis, des voisins, …). Parle-leur de tout et de rien, de la météo, du dernier film que tu as vu, d’un roman qui t’a touché, de tes passions simplement (je suis sûr que tu en as, au plus profond de toi)
      C’est ça qui m’a permis de me sortir (en partie) de ma timidité : discuter un peu avec les gens, et ensuite quand tu vois une passion commune avec quelqu’un, essayer de la partager avec cette personne-là.

      Surtout, ne te prends pas la tête et ne te compare pas aux autres, chacun vit sa vie à son rythme. A mon travail, je suis dans une équipe d’une quinzaine de personnes, où tout le monde est en couple (sauf moi …). Et bien c’est comme ça, je ne me prends pas la tête ! J’ai encore la vie devant moi, et toi aussi ! Comme on dit, tout vient à point, à qui sait attendre !

      Surtout ne baisse pas les bras, et n’hésite pas à demander de l’aide aux personnes qui te sont chères. Je suis sûr qu’elles seront là pour t’aider.

      j'aime 12
      • Maxime, n’accepterais-tu pas de devenir mon coach ou mon grand frère d’adoption ? A quelques détails près, j’aurais pu avoir écrit le texte publié par Joy : 23 ans (24 ans dans 3 mois), hyper-timidité, très peu d’amis, impression de ne pas avoir de vie comparé aux autres, idées noires. Comment sortir de ce cercle vicieux de manque de confiance en soi ? J’aime être seule, mais je déteste me sentir seule… (Il y-a-t-il moyen de parler en privé ici ?)

        j'aime 4
        • Bonjour,
          Pour une réponse personnalisée de la part d’un professionnel de l’équipe écrivez-nous dans l’espace « Pose tes questions » ou appelez-nous au 0800 111 111 (appel anonyme et gratuit). Enfin, vous pouvez créer un post sur notre forum pour avoir l’avis et le témoignage d’autres jeunes.

          L’équipe Fil Santé Jeunes

          j'aime 3
    • moi aussi je me sans si seul et perdu je me sans iexistant au sein de se monde j’organise des tats de choses avec des amies mais sa tombe a l’eau alors je reste dans ma chambre a pleurer ou a fair de la guitare en buvant des bieres jai bientot 19 ans cela dure depuis tout petits et cela est tres dure car sa me bouffe de l’interieur j’ai limmpression de pas avoir d’amies alors que j’en ai j’ai perdu 18 ans de ma vie a sa

      j'aime 4
    • Bonjour,

      Je comprends toute à fait ton ressentie.J ‘ai 25 ans ,tous mes amis autour de moi se sont mis en couple en même temps,le hasard à bien fait les choses pour eux ,il y ‘a deux ans .Et moi depuis ce moment la je survie entre bon et mauvais moments.Je suis quelqu ‘un qui à toujours le sourire,qui est trés bavarde,qui ne montre rien à personne.Je pense que mon caractère fait fuir les mecs,et on me sort toujours le meme refrain,que je suis super comme fille ,super souriante,gentille…;les compliments au bout d ‘un moment on à n ‘a plus rien à faire.
      Depuis ce jour mes amis ne veulent plus sortir ,on ne fait plus rien ensemblee et cela me rends trés triste.
      Cette année j ‘ai réussi à me faire un groupe d ‘amis ,à me mettre au badminton,je fais tous pour avancer mais la vie ne semble pas vouloir m ‘aider 🙁
      Mes amis me racontent tous les voyages qu ‘ils vont faire cette été avec leur compagnon et moi je les envie tellement,que quand je rentre chez moi je pleure.
      Je ne suis pas tellemnt proche de ma famille,car eux aussi ont rencontré quelqu’ un il y a deux ans et du coup je suis jalouse de leur bonheur.
      J ‘ai tellement peur de finir ma vie seule,je suis tellement triste ,pourquoi n ‘ai je pas droit au bonheur moi aussi.Avant j ‘étais optimiste maintenant la vie me fait peur.Merci à ceux qu ils liront mon commentaire

      j'aime 14
      • Ben tu voit je me sent comme toi aujourd’hui !
        J’ai toujours était une personne souriante et optimiste mais depuis que mon ex ma quitter sa va plus … j’ai l’impression que tout se que je dit n’intéresse personne … me me si j’ai 2 copines je suis pas le genre de fille a parler de se qui me rend triste je préfère tout garder à l’intérieur. Les mec nen parlons même pas puisque je n’ai pas un physique de rêve ben il ne me regarde me me pas pourtant j’essaye mais non sa marche pas ou ils veulent juste passer la nuit avec moi. La je suis dans mon lit depuis au moins 1h je pleure je craque pourtant jessaye toujours de faire le max pour les autres mais jai limpression de jamais rien recevoir en retour et mes copines elles ont leur mec je croit sue je suid un peu jalouse mais je le fait pas expres moi aussi je veux me sentir aimer qui ne le souhaite pas puta** mais je croit que le bonheur nest pas pour moi je doit pas le merite je sais pas.

        j'aime
    • :negative: bah mince alors je suis tombée sur ton com je le lisais et je ressens pareil comme si c’est moi qui l’avais écrit. Je remonte plus haut et je vois que tu t’appelles Joy comme moi… lol courage. Si tu veux parler je suis là bizzz

      j'aime 3
    • En réponse au commentaire : [Le 13 mars 2016 à 23 h 52 min, Joy].

      Ce moi, éternel irréconcilié qui se sent peu fait pour vivre, qui se sent peu de mots pour dire. Comme une orchidée fanée dans le couchant qui ne dit plus rien, s’apaise s’aveuglant: je peux rêver encore, ma tête renversée dans l’obscurité. Que mille songes ne tarissent, et le désespoir s’empare de moi. Moi sans histoire, sans avenir, moi tout seul, que faire de moi ? Ça ne débarrasse pas le plancher, c’est trop demander et jamais entendu. Entendu que nul n’y peut rien. Au bout du compte on se connait mieux par la dérision de soi. Un beau jour viendra l’oubli du moi, de l’invention grotesque d’ »avoir à faire »…etc…
      Ne souhaitez pas pour vous le bonheur cynique de la meilleure vie. Ne souhaitez pas pour vous les fameuses nécessités populaires. Et si cela peut vous aider: quand l’esprit ne voit plus rien, il faut avancer avec le corps.

      j'aime 6
    • Salut joy,

      Moi je vais sur mes 25ans, j’ai raté plusieurs années d études diffèrentes, sans trouver de passion et comme toi j’ai 2 frères qui ont des passions ils ont 10 et 15ans de plus que moi, leur vie,leur femmes et enfants ils vivent leur vie a à fond et moi tout les jours j’ai l impression de lutter pour exister auprès d un Ami,de la famille…comme si j’étais inintéressant. J essaye de m intégrer en étant drôle ou sérieux,mais j’ai pas de réponses positives alors que je veux juste partager des émotions,des choses reelement sincères…mais je n arrive pas totalement a à me lâcher par peur d effrayer, de totalement repousser l autre et ce depuis plusieurs années.et comme toi j’ai pas envie de perdre mon temps avec des gens qui discutent platement, qui sont parfait dans leur rôle sans jamais oser, se risquer…psk je l ai fait et ça m a juste rapporté des regards qui en disent long. Je suis différent depuis que je suis petit, j’ai toujours eu du mal à me faire des amis et aujourdhui cette solitude je la combat à mon travail en agence mais ça ne m aide pas,puisque personne ne comprend ce que je dis…le sens profond de ce que j exprime comme si on pouvait en rire ou ne pas y réagir. Bref, je suis pas malheureux mais cette souffrance me pèse lourdement, comme un poids sur les épaules. En tout cas, je travail sur moi même depuis un bout de temps, mais le temps passe et malgré mes efforts et changements, je me sens mal (pas tout le temps). J aime pourtant découvrir un tas de choses, Je suis naturellement désintéressé,passionné par tout et rien, et j aime le contact humain mais pas dans une société individualiste et dependantes du matériel…on est tellement les uns sur les autres qu’ on oublie de prendre le temps de se connaître, de s aimer de manière naturelle dans sans forcer le destin…enfin bon j en ai gros sur la patate mais on doit vivre avec notre époque et se battre pour continuer à aller de l avant. ******** . Bise bon courage, garde espoir!

      j'aime 3
      • Quand je vois votre commentaire ou celui des autres, j’ai l’impression de me voir moi, j’ai beau toujours être souriante et dire que tout va bien, je me sens complétement isolée, comme vous je n’est pas beaucoup d’amies et le peu que j’ai sont partie faire leur études dans d’autre villes, alors que déjà que je ne sortais pas beaucoup, là depuis qu’ils sont partie, c’est encore pire… Pour une jeune de 20 ans et bientôt 21 ans, c’est l’isolement total, même si j’ai ma famille avec moi et qu’on est proche, leur dire que je me sens complétement seule et pas bien, c’est comme dire que la terre est plate , de plus à 21 ans je n’ai pas de travail et ne parlons pas de l’université , je laisser tomber au bout de 6 mois, totalement larguée, en plus d’être seule et triste, je me sens complétement stupide comparée à mes amies et mes cousine et cousin, qui eux sont à l’université. Je commence à perdre totalement gout à la vie, de plus je n’ai jamais eu de copain et je ne suis jamais tomber amoureuse, encore un sujet qui me stresse, m’imaginer finir ma vie sans personne à mes côté, me fait vraiment peur, le comble de l’ironie, c’est que je donner des conseils sur l’amour, alors que je n’y connais rien du tout.

        Houla, désolé il s’emble que je me suis laisser importer –”.

        j'aime 4
    • J’ai chercher un endroit a la base pour pouvoir parler de moi a quelqu’un mais surement pour me rassuré, j’ai préféré lire certaine de vos histoires. Je n’ai pas tous lus.. Juste un peu au début. J’ai fini par celle de Joy enfin plutôt la réponse de Max.
      D’abord je vais répondre a Max.. Comment peut tu dire a une personne que tu ne connais pas de se tourner vers son entourage ? Je veux bien croire que c’est sans doute la meilleur façon pour nous d’être écouter mais on ne peut tout simplement pas le faire.. On subit un traumatisme du a la honte qu’on a sur nous même mais pas que. La pression qu’on nous inflige est 10 fois.. non peut être 100 fois pires. Le courage pour m’as part, je l’ai perdu et je ferais surement jamais le pas dans parler a mes proches.. Ils continueront surement encore a souffrir a cause de moi pourtant celui qui souffre le plus c’est moi.
      C’est gentil de vouloir aider une personne mais on peut tout simplement pas lui impliquer une chose qu’on ne peut pas faire. Mon histoire est a peu prêt la même que Joy dans un sens alors je peux comprendre que c’est impossible de se confier si facilement aux personnes qui nous entoure.
      J’ai 25 ans. Je mène une vie de merde, j’ai a mon sens aucun goût pour la vie en elle même et rien ne m’intéresse, je suis plongé dans la solitude a cause d’événements. Je suis devenue aussi froid qu’insociable et pour la même occasion détestable. Je me rabaisse en permanence c’est se qui fait de moi se que je suis aujourd’hui. J’ai aucun avenir et aucune épaule sur laquelle me reposé. Ma mère a plusieurs fois essayé de m’écouter fallait que je me vide.. Impossible, je perd tout sentiments. Vous serez choquer d’apprendre que je n’ai plus d’amour pour l’être humain ni même mes proches..
      Je ne sais pas quoi faire de ma vie de mon futur, je cherche cette solution qui est la seule a pouvoir me sortir de cette enfer. Sa fait 5 ans que je cherche un moyen de redevenir le garçon souriant et attachant que j’étais pendant mon adolescence. Et pourtant sa fait 5 ans que je suis enfermé dans cette chambre ou je ne fais que ressasser le passé. Du genre ( Si seulement je pourrais revenir en arrière changer ce truc ). Lamentable hein ? Je ne le vous fais pas dire, j’ai étais lamentable pendant pas mal d’année et surement encore longtemps..
      J’ai pas de travail et ma famille me met la pression a cause de sa je m’enferme encore plus..
      Je veux plus mentir alors je vais vous le dire a vous car je ne vous connais pas. Je n’ai aucun attachement a la vie et je ne veux pas travailler !!
      Déception par déception tout ma anéanti, oui je me plains mais je suis sur que certaine personne peuvent le comprendre.. Comprendre que la vie que nous menons n’est pas une vie mais une illusion qu’on a nous même créer a cause de ce monde qui nous y plonge de plus en plus.
      Je n’ai également pas d’ami.. Du moins j’en ai un que j’ai jamais vue. On se parle depuis 4 ans et derrière mes rires forcer et l’impression de parler avec une personne heureuse.. Il ne sait absolument rien de moi. Et il ne le sera probablement jamais.

      J’ai toute fois penser au suicide également. Joy sa fait presque un an que tu a poser se message et sa n’a peut être pas changer mais je souhaite que ta vie a changer pour qu’elle devienne meilleur. Contrairement a toi, je suis fils unique et mes parents n’ont que moi alors si j’agissais égoïstement je l’ai emporterais avec moi dans ma folie.. Comme tu la dit contrairement a nous leurs vie est tracer. On a aucunement envie de leurs priver de se qu’on a pas alors le suicide n’est pas la solution même si j’ai l’impression de me suicide chaque jours qui passe.

      Des mots ou des solutions ne peuvent pas aider n’importe qui.

      Moi, je cherche toujours cette solution.

      j'aime 1
      • Bonjour,
        Tu fais part d’un grand mal être dans ton commentaire. Nous t’invitons à nous contacter. Pour obtenir une réponse individualisée et gratuite de la part d’un professionnel de l’équipe tu peux nous joindre dans notre espace confidentiel : « Pose tes questions » ou nous appeler au 0800 111 111, la ligne est anonyme et gratuite. Nous sommes ouverts tous les jours de 9h à 23h.
        A bientôt.
        L’équipe Fil Santé Jeunes

        j'aime
  13. se sentir seul c le pire, mais tu as beaucoup de possibilité, essaye les clubs, essaye les jeux en ligne et cherche a te faire des amis s’il y a quelque chose qui te passionne ne reste pas dans ton coin et cherche le savoir, partage tes idées et tes connaissances avec des gens, garde au chaud tes amis actuels, essaye les site de rencontre pourquoi pas ? **************plein de chose sont aujourdui accessible gratuitement et meme si c vrai que l’hypercommunication a un peu l”effet inverse voulu au départ, je t’assure qu’il n’est pas impossible de faire des connaissances, il faut aussi vouloir aller vers les autres, si tu ne veux pas ou n’a pas envie, ne te force pas, pourquoi après tout devrait tu faire comme tout le monde ? on sent toujours le poid du carcan social à cause de tout ce qu’on peut voir sur les réseaux sociaux, l’étalage de “la vie parfaite”, alors que croit moi les seuls qui sont en paix avec eux même sont ceux qui “ne possèdent rien” (entre guillemet car pas forcément au sens figuré), fixe toi un objectif et courage

    j'aime 9
  14. Bonjour,
    Comme vous tous je me sens seule. J’ai dû mal à aller vers les gens,je ne vois que leur défauts,et quand je suis avec eux je n’arrive même pas à parler…Pourtant certaines personnes de ma classe m’ont dit que je pouvais rester avec elle,etc. Mai voilà,j’ai peur où je ne parle pas. Je passe mes récréations toute seule. Mais ça me fait quand même du bien de me dire qu’il y a d’autres personnes comme moi ! J’espère que votre malaise prendra bientôt fin,je suis sure que vous êtes des gens bien ! :good: Bonne fin de soirée.

    j'aime 6
  15. J’ai lus tous vos commentaires et je suis très touchée, parce que même si ça n’est pas le même genre de solitude pour chacun, en quelque sorte, je comprends au moins un peu ce que chacun de vous vit.

    Je suis seule. Ca n’est pas seulement que je me sens seule, c’est le cas. Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu du mal à m’approcher des gens, à me faire des amis, mais ça n’a pas toujours été aussi fort cependant. Au début, je pensais vraiment que ça ne pouvait venir que des autres, je ne comprenais pas ce que je faisais de mal, je ne me trouvais même pas particulièrement moche, je n’ai jamais compris pourquoi sans me connaître et sans même m’avoir jamais parlé la plupart des gens ne s’approchaient pas de moi. Plus je prenais conscience de ça et moins j’osais aller vers les autres. Je me disais que la plupart des autres étaient égoïstes et méchants, pour m’ignorer ainsi. En grandissant, au collège, j’ai eu de plus en plus de mal à me faire des amis, même si j’ai encore pu rencontrer quelques personnes qui me sont aujourd’hui très chères. Je ne repousse pas ceux qui osent venir vers moi, mais il m’est devenu absolument impossible d’aller vers les autres. J’ai fini par comprendre que les autres n’y étaient pour rien, mais je ne comprends toujours pas ce qui repousse assez dans ma personne pour que personne ne fasse jamais le premier pas vers moi. Suis-je transparente? A la fin de mon lycée, tout allait pour le mieux, j’avais un petit groupe d’amis proches et un copain qui m’aimait. J’ai toujours ce même groupe d’amis et ce copain aimant, seulement à 17 ans je me suis retrouvée à l’exact opposé de tout mon petit monde (famille, parents y compris) par le jeu des orientations post-bac. Je n’ai rencontré qu’une seule personne à la fac, que je ne peux même pas qualifier d’amie, on se tient juste mutuellement compagnie pendant les cours mais on n’a aucun lien particulier. Je n’aime pas être seule, au contraire, j’aime voir des gens, sortir et même faire la fête, mais tout ce que je peux faire c’est rester chez moi, étant donné que je ne connais absolument personne autour de moi. J’ai une colocataire, qui s’en sort à peine mieux que moi dans sa vie sociale, et heureusement qu’elle est là car si je n’avais pas cette présence régulière je serais certainement devenue folle, cependant ça reste une seule personne, nous sommes amies mais échanger avec une personne en tout et pour tout, c’est très vite lassant, répétitif, les défauts de chacune finissent par ressortir aux yeux de l’autre, même nos disputes sont redondantes. Mes amis, mon copain, ils me parlent tous, ils essayent de me soutenir, mais ils ont des choses à faire, ils ont chacun une vie notamment sociale, et même si je les aime et leur suis reconnaissante d’être là pour moi, j’en arrive de plus en plus souvent à leur en vouloir de sortir en me laissant toute seule ou de ne pas me parler parce qu’ils sont en compagnie d’autres personnes. J’ai dépassé le stade de la jalousie, mais je suis frustrée, triste et en colère, je ne comprends pas pourquoi ils se sont bien adaptés à leur nouvel environnement et ont rencontré de nouvelles personnes alors que j’en suis purement et simplement incapable, je ne comprends pas ce qui ne va pas avec moi et je me mets parfois à en vouloir aux gens de ne pas me voir, de ne pas vouloir me connaître, même si je sais que c’est purement irrationnel. Je me sens mal au quotidien et je ne sais pas si je dois m’en prendre à moi-même ou aux autres, ça altère énormément ma vie, notamment mon sommeil et surtout mon travail. Je ne fais absolument rien, même pas les choses que j’aime faire, car je me sens coupable de ne pas travailler, mais je n’arrive pas à travailler pour autant. J’espère juste de toutes mes forces que ça va se finir le plus vite possible, mais je n’arrive même pas à me motiver assez pour me mettre au travail afin de réussir rapidement mes études.

    Voilà voilà, je ne m’attends pas à quoi que ce soit mais c’est la première fois que je mets autant de mots sur ce que je ressens, je me sens un peu apaisée, alors merci, et merci à toi qui as lu jusqu’ici.

    j'aime 11
    • Salut, j’ai été touché par ton histoire et j’espère que ça va s’arranger 🙂

      Je suis souvent déprimé à cause de la solitude qui me hante de plus en plus. Certains de mes amis, si on peut appeler ça ami, sont partit et mon laissé tout seul car personnes ne m’aimait et tout le monde me jugeait en permanence au collége, donc il commençaient à avoir honte. Je me suis donc renfermé sur moi même et je me suis dit que tout cela venait de moi. J’ai donc fini mon année de 3ème seul et je me suis attaché à l’idée que tout sera fini quand je rentrerait au lycée. Je suis actuellement en 2nd et malheureusement ça ne c’est pas arrangé. Malgré une super classe, je suis bloqué pour me faire des amis, je n’arrive pas à aller vers les autres. Je parle à certaines personnes mais bon ça reste des personnes que je voit de 8h00 à 17h30 au lycée et ça s’arrête là. J’espère que mon avenir sera meilleur et que je vais enfin pouvoir vivre ma vie d’adolescent.

      Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me lire, car c’est la première fois que je m’exprime.

      j'aime 2
      • :bye:
        salut.

        j’ai lu ce que tu as écrit et je me suis senti très concerné. tu sais je vis la même chose étant au lycée comme toi, en 2nde moi aussi. Sauf que je viens d’un autre pays et c’est encore plus dur pour moi parce qu’il faut que je réapprenne à m’adapter et les gens me regardent tous d’une manière bien curieuse. comme toi je parle à des gens mais ça se limite dans l’intervalle 8h-17h et parfois le désintérêt des autres est si lord que je cherche souvent à me cacher dans un coin du lycée pour pleurer… pleurer de ma grande solitude et du fait que personne ne se préoccupe de moi.Parfois j’ai le moral si bas que je demande la permission de sortir et je m’enferme aux toilettes pour pleurer encore et encore. Je sais ce que tu ressens, c’est très dur de voir des gens qui rigolent autour de soi et se dire qu’on ne peut pas aller vers eux sans se sentir intrus. j’essaie de rester positif mais c’est un combat qu’il faut livrer tous les jours pendant encore longtemps et parfois je me sens au bord du rouleau …

        j'aime 6
    • Je vivais exactement la même situation que toi l’année dernière et maintenant je n’ai même plus de colocataire, ce qui m’apportait une présence comme tu le dit si bien. Je me sens si seule, tous mes amis sont loin et mènent leur vie tandis que ça fait 1 semaine que je traîne dans mon appart et j’ai l’impression que ça dure depuis 3 mois… Pourtant je vais à la fac, je fais du sport et tout, mais je me sens si seule…

      j'aime 2
  16. Comme la majorité des messages postés précédemment, je me sens seule. Même si je ne vais, peut être, pas être lu, raconter mon histoire va me faire du bien, pour un petit moment.
    Voila, j’ai bientôt 17 ans et il y a 7 ans je suis arrivée dans une nouvelle école (qui inclut le primaire au lycée). Tout était nouveau et étant très timide, je n’ai pas réussi à m’intégrer. Les gens ont une mentalité basée sur la superficialité et je n’étais pas au gout de la majorité. Je suis restée dans cette situation, sans amis réels, parfois allant au toilettes pendant la cantine pour ne pas manger seule pendant 5 ans. Je n’avais pas envie d’aller à l’école pour chaque jour prendre conscience que je suis en trop. Presque chaque soir je pleurais dans mon lit en espérant que ça finisse. Mes confidents était le silence et mes peluches. Je me suis repliée vers les jeux vidéos en ligne, pour qu’on ne me juge pas. Je me suis fait des amis, mais ils étaient pas la tout le temps. Je jalousais certaines relations. J’ai perdu confiance en moi, j’ai commencé à avoir peur du regard des autres et je ne me trouvais pas belle.
    Puis, il y a 1 an et demi, j’ai cru que c’était fini. J’ai intégré un groupe, avec qui je m’entendais assez bien. J’avais enfin ces amis que j’attendais tant. Et ma solitude était terminée. J’ai repris un peu plus confiance en moi, j’étais moins timide et mon regard sur moi s’est amélioré. Pourtant, j’ai commencé à me sentir étouffée. Comme si à force d’avoir été seule, je ne supportais plus d’être entourée. Au fond de moi, j’avais toujours cette tristesse, ce vide. Mais je montre rien.
    Aujourd’hui, ça a dégénéré. Les amies, que je pensais comme telles, sont fausses quelques fois. Je me fais victimiser parfois, comme si tout était de ma faute. Et dans ce groupe pour lequel je me sentais proche, je me sens de nouveau exclue. Sauf que je ne supporte plus cette situation. Je craque, à force de tout garder en moi. Je n’ai personne à qui me confier car personne ne peux me comprendre où je suis. J’ai juste besoin d’une présence compréhensive, de savoir ce que l’amitié réellement…

    Merci, si vous m’avez lu. J’avais juste besoin de partager cette souffrance.

    j'aime 5
    • J’ai lu ton commentaires et je me sentait particulièrement touché car je vis la même situation, étant petit, je ne parlais à personne et inversement. J’ai toujours était seul et à chaque fois que je trouver un ami je ressentais quelque-chose d’étranges qui ne voulais pas que je lui parle. J’ai trouvé une fille qui m’a remonté le moral mais n’étant pas française et n’habitant pas en France, la tristesse ma vite regagné. Quand je pense à ça je ne peut pas m’empêcher de pleurer. Personne ne veut de moi et mainten ant quand je vais vers eux, il me le font comprendre…

      j'aime 1
    • Je te comprends en particulier se sentiment d’être seul même étant entourer c’est horrible parce que on pense que on a plus d’autre choix que d’être seul.
      Je suis plus age que toi mais sa fait depuis l’age de 14 ans que c’est comme sa .
      j’ai 20 maintenant et maintenant c’est avec ma famille que je me sens seul en peux pas dire qu il font quoique se soit pour moi a se niveau la.
      Peut être que toi tu pourrai leurre en toucher un mot à la tienne peut être que tu te rapprocherai d’eux?

      j'aime 1
  17. bonjour,je m’appelle Cyrielle j’ai 15 ans et je me sens depuis toujours seule. j’ai beaucoup de problème familiaux je n’en peu plus. j’ai un copain mais je veux pas le déranger avec mes problème qui me tue alors je l’écris c’est la premier fois que j’en parle surtout sur internet. Il y a 2 ans j’ai perdu la personne qui mettais cher je n’arrive pas a faire mon deuil. J’ai déjà fait une dépression et je ne veux pas en refaire une. J’ai peur que on me laisse parce que je me referme sur moi même et j’ai du mal a parle avec les gens. je me suis dit que sa me ferai du bien d’en parler.

    j'aime 2
  18. salut, j’ai 17ans et depuis peu de temps je ne parle plus à personne … je me suis engueulée avec tous mes amis et je me sens horriblement seule, j’ai voulu que ça change j’en avais marre de supporter certaines personnes .. Sauf que je me rends compte à quel point être seule c’est encore plus difficile à supporter

    j'aime 3
  19. Bonjour j’ai 22 ans j me sent seul et pourtant j’ai une copine qui vit pas loin de chez moi et quand elle reste quelque jour avec moi j’ai l’impression qu’elle m’étouffe, j la demande de rentré chez elle et je commence à déprimé. j’ai l impression que tout ma vie je suis seul. puis chaque fois que des gens se rapprochent de moi notre amitié ne dure pas longtemps soit je suis amené à changé de région soit on se dispute. quelqu’un se trouve t’il dans la même situation?

    j'aime 2
    • Tout à fait ! J’aimerai voir des gens me socialiser, faire des sorties ! Mais le côté social ensuite m’embête, il m’étouffe, je n’ai qu’une envie c’est d’être seule mais dès ce moment je ressent encore la solitude, comme si je n’étais pas sociable comme tout le monde

      j'aime
  20. J’ai 25 ans je ne comprend pas pourquoi je suis dans cette situation. Je suis sociable mais des élans abusifs de consommation d’alcool me transforme en être condescendant et agressif (comme mon père). Je n’y comprends rien du tout…J’avais plusieurs amis mais maintenant seulement quelque uns sont restés et je crois qu’il s’en iront bientôt a leurs tours…

    Quelqu’un dans une situation similaire ?
    Des solutions ?

    j'aime 2
    • Peut-être ne plus boire d’alcool dans les soirées et voir ce que cela donne semble plutôt judicieux pour commencer non ?

      j'aime 5
  21. j’ai 21 ans et je me sens très seul aussi j’ai toujours étais seul j’ai pas de copine pas d’amie comme je suis pas beau personne ne veux de moi je suis un parasite de la vie enfin voila ma vie et nul et le restera jusqua la fin de ma pauvre et minable vie mais bon c’est comme sa

    j'aime 3
    • :bye: Coucou nimes3030 , avec tout ces mots que tu viens d’écrire :

      ” j’ai toujours étais seul j’ai pas de copine pas d’amie comme je suis pas beau personne ne veux de moi je suis un parasite de la vie enfin voila ma vie et nul et le restera jusqua la fin de ma pauvre et minable vie mais bon c’est comme sa ”

      tu as vraiment un manque de confiance en toi , regarde toi dans la glace et demande toi comment pourrais tu te sentir mieux et beau , le physique ça parait peut être superficielle , mais quand on se sent beau / belle on gagne confiance en soit et par la même occasion on deviens plus sociable 😉 prendre soins de sois et se relaxer c’est ce que tu devrais faire pour commencer , alors une nouvelle coupe de cheveux ? un soins du visage ? une journée shopping (pendant les soldes)? apprend à te sentir bien et beau , et une fois que tu te trouvera beau tu te sentira “fière” et tu seras automatiquement plus ouvert au gens , sors te balader même si tu es seul ! et oubli le “je suis un parasite” personne n’est un parasite tu apportes surement du bonheur à d’autre personne sans même que tu le remarque , ta vie n’est pas nul il faut juste que tu change quelque petite habitude.. , bisous tiens moi au courent 😉 , Justine

      j'aime 4
      • bonsoir justine , c’est gentil a toi mais c’est la vériter j’ai pas envie de sortir pour ce moquer de moi j’en ais assez du peu que je sort et je pourrais faire tout et n’importe quoi je serais jamais au moins juste potable je suis trop horrible donc rien ni changera a part quand je serait dessous terre et bien mieux la bas c’est sur mais voila c’est comme sa bonne semaine 🙂

        j'aime 5
  22. bonjour, je suis moi aussi seule depuis toujours, à plus de 30 ans pas de copain, famille mais qui ne me comprennent pas. La seule chose que j’ai c’est mon travail. toute la journée ou le weekend je suis toute seule. c’est travail, manger le soir et aller dormir : personne avec qui parler! c’est dur. comment faire pour se faire des amis à cet âge là? c’est trop tard.

    j'aime 2
    • J’ai le même âge que toi et je suis dans la même situation. Je ne me souviens plus comment j’avais réussi à me faire des amis pendant l’adolescence, en tous cas j’en avais à l’époque. Aujourd’hui je n’arrive plus à me rapprocher de quiconque: trop timide, pas assez confiance en moi, je me mets en retrait de moi-même en me disant que personne n’aura envie de me connaître de toute façon… Les gens me trouvent froide parce que je suis extrêmement timide, et je passe pour une fille pas sympa alors qu’au fond de moi je suis une vraie gentille très sensible et avec beaucoup d’humour… Mais je n’arrive pas à le montrer.
      J’ai seulement 32 ans et je me suis plus ou moins faite à l’idée que je vais finir mes jours seule.
      Ma famille n’est pas d’un grand soutien et se sert de moi pour les tâches ingrates (garder les maisons ou les animaux quand ils partent en vacances etc…) vu que j’ai pas d’enfants et pas de vie sociale et du coup rien de mieux à faire… Et j’en entends quand j’essaye de refuser (je suis égoïste, pas étonnant que personne ne veuille de moi…).
      Au travail je ne suis pas tres épanouie non plus et du coup les journées sont très longues, alors en plus quand je rentre chez moi pour me retrouver seule avec ma télé…
      J’ai envie de changer tout ça mais je ne sais pas trop comment et puis je ne sais pas si j’aurais le courage. Le moindre échec ou rejet serait la fin du monde pour moi, j’en suis arrivée trop loin dans cette situation…
      Enfin bref, je voulais juste te dire, pour ce que ça vaut, que tu n’es pas si seule que ça vu que je suis pareil que toi: on est au moins deux 🙂

      j'aime 1
      • Salut , c’est un peu tard pour répondre à ton msg , déjà 2 mois mais dis toi d’abord que le premier lieu de rencontre d’une personne avec qui partager ta vie se fait : …. au travail !! donc si tu n’as que ton travail dis toi que finalement c’est peut être la chance de trouver quelqu’un , de plus le sentiment de solitude fait que à un moment donné on devient de moins en moins ouvert aux autres ce qui alimente le faite de se sentir seul , il n’y a aucune honte à être seule et sans copain à 30 ans , peut être que plutôt que de rester le soi devant la télé pourquoi ne pas essayer d’aller à la salle de sport pour s’entretenir ? (environnement très masculin en plus 😉 )pourquoi ne pas commencer la poterie ? c’est chouette la poterie non ? ou apprendre d’un instrument de musique , ou bien aller prendre des cours de cuisine ou même aller au cours du soir pour apprendre de nouvelles choses et qui sait peut être changer de job , ce sont toutes ces petites choses qui font que à un moment tu vas voir que ta vie est finalement bien remplie , qu’elle est pas si nul et c’est le meilleur moyen de rencontrer des gens , parce que les gens on les rencontrent pas sur le canapé ( se serait bien :3 ) , bien sur c’est bc plus facile à dire qu’à faire , et j’écris ces lignes pour me donner du courage à moi aussi , j’ai vécu une rupture amoureuse difficile et je me sens très seul aussi
        courage à toi ! n’hésites pas à tenir au courant 🙂

        j'aime 4
    • Ce n’est pas si difficile que ça de se faire des amis, essaie de parler avec tes collègues de travail si t’en a, et sort un peut il y’a aussi les cites de rencontre. se faire des amis, trouvé des gens avec qui parlé c’est pas le plus difficile le plus difficile reste de trouvé des bons amis.

      j'aime 3
  23. Beaucoup d’entre vous on la chance d’avoir un ” copin/copine ” pour les autres dont je fais partie n’avons que notre malaise pour nous relever …
    Courage.

    j'aime 4
  24. bonsoir comme toujours je rien n’a dire ,c’est ma vie et personne ne assaille de me comprendre même ma famille que j’aime ne fait pas attention a moi merci de ma voir écoute 🙁

    j'aime 1
  25. slt j’ai 22 ans ca fait maintenant plusieurs années que je suis seul ou plutôt que je préfère être seul car je pense trop a ce que les gens pense rien que de marcher dans la rue a me demander ce que ce type qui me regarde pense ou un autre j arrive a peine a le supporter n’ayant plus confiance dans les gens depuis que mes amis et ma copine mon lâcher parce que je suis différent de la plupart des gens comme si je pouvais y faire quelque chose je me suis isoler de ce monde qui me semble bien loin de moi rejetant mes dernier contact sociaux et me complaisant dans cette liberté que la solitude ma apporté je me suis poser beaucoup de question depuis mes 17 18 ans et trouver beaucoup de réponses mais je sait qu il a en moi cette peine que je renferme qui ne partira pas même si je fait tout pour arrêter de penser. je ne sait pas pk je poste ce com c pas mon genre mais bon peut être q inconsciemment je cherche une personne qui saura me faire oublier cette peine et qui me comprendras …

    j'aime 3
    • Bonjour Paranoman, ce n’est pas mon genre non plus mais il arrive des fois où l’on se sent tellement seul qu’on a besoin de savoir si d’autres gens sont dans la même situation que soi. Le bonheur des autres, c’est ce qu’on voit le plus quand on se sent mal. On a l’impression d’être anormal, nous voyons tous nos amis profiter de la vie, en relation la plupart, sortant faire la fête… Et nous, nous nous enfermons dans notre solitude, on ne sort plus, on baisse les bras, on a plus envie de faire d’efforts.

      Je vais maintenant parler un peu de moi, je ne sais pas si en précisant mon âge cela va apporter quelque-chose mais ce qu’il y a à savoir, c’est que je suis jeune. Comme toi qui a 22 ans… Et ce n’est pas normal qu’à nos âges, on soit si démotivés et si pessimistes envers la vie.

      Ca fait à peu prés deux ans que je me suis enfermée dans ce cercle, mes amis et ma famille ne me reconnaissent plus. Ils ne me comprennent pas et me font en permanence des réflexions qui me blessent et me poussent encore plus à me renfermer : “allez mais vas-y sort avec tes amis, pourquoi tu ne nous amènes pas de garçon à la maison, quand est-ce que tu vas enfin redevenir toi, c’est pas normal à ton âge…” Je sais qu’au fond ils essaient de m’aider.

      J’ai commencé à m’ennuyer dans les soirées, à faire des crises d’angoisses quand il y avait trop de gens autour de moi. Puis j’ai arrêté de sortir pour éviter les crises, c’est alors qu’elles sont arrivées quand je me retrouvais seule chez moi. Elle sont devenues de plus en plus fréquentes. J’ai suivi des thérapies, des psychologues, je suis allée voir un magnétiseur, une homéopathe. Rien n’a fonctionné. Je n’ai plus confiance en moi, j’ai l’impression que je serais jamais heureuse. Parfois j’ai juste envie de m’ouvrir le crâne pour retirer ce cerveau qui ne s’arrête jamais. Arrêter de penser, arrêter de penser aux autres, à envisager leurs réactions, leur regard. Je me dis que je ne serais jamais assez forte pour survire toute une vie. Je ne me vois pas mariée avec un boulot une maison et des enfants. Mais c’est ce que tout le monde attend de moi.

      C’est difficile hein ? Alors non, je n’ai pas trouvé de réponses. Je n’ai pas trouvé de solution miracle pour stopper cette situation, non je ne détient pas LE secret du bonheur. Parce que personne ne l’a et que c’est à chacun, au fond de soi, à se le construire intimement. Mais ce que je sais, c’est qu’on est trop dans cette situation, trop de notre génération à être bouffé par le stress et les relations sociales. Personne ne sait encore pourquoi, l’avancé technologique, l’évolution du monde, la nouvelle maladie du siècle qui tombe sur nous ? Je suis étudiante en psychologie ce n’est pas un hasard, j’aimerais aider tous ceux qui comme moi se sente seul et pas à leur place. Mais je sais aussi que je ne peux aider en ayant moi-même besoin d’aide.

      On peut toujours correspondre ici, si vous le souhaitez. Bon courage, mais sachez bien qu’on est des milliards dans la même situation, et que l’Homme voit plus facilement le bonheur des autres que le malheur. Et que tous ceux qui, autour de vous se vente d’avoir une vie parfaite, souffrent forcément eux-aussi de quelque chose.

      Bonne continuation.

      j'aime 3
  26. Bonsoir,
    J’ai 26 ans et je me sens seule dans la vie … je me sens incomprise. J’ai mal au cœur j’en ai marre de ce monde d’hypocrite de tous ces gens j’ai pas d’ami j’ai personne a qui parler je fais plus confiance aux gens je suis insociable je ne souris presque jamais mes journées se résument a travailler manger et dormir mais surtout dormir je fais que sa dormir pour essayer de lâcher prise mais je le sais qu’au fond de moi je suis malheureuse .

    j'aime 3
  27. J’étais bien entourée à une époque, mais j’ai été avec quelqu’un qui à éloignée tout cet entourages et c’est la que tu vois que personnes est de taille à être dans l’amitié. Expliquer tout est long alors en bref, depuis je n’arrive plus à me créé des contacts, limite à me dire que des personnes sincères et amicale n’existe plus.. Quand je commence à avoir des liens de connaissances q ue tout vas d’un coup la personne disparaît. Aujourd’hui je n’ai qu’une amie, mais pour des activités pas toujours dispo ce qui est logique donc on se sent seule. Le plus dur maintenant est que j’ai quitter mon pays pour vivre en France, loin de ce qui me restait je me sent encore plus seule et deviens même plus capable à être bien par moment… heureusement la personne avec qui je suis est exceptionnel… comment pasder ce capte de solitude?
    Je n’ai jamais connue ça généralement je fais vite des rencontres des liens mais au jour d’aujourd’hui j’ai du mal!

    j'aime 2
    • Bonjour, je viens de lire quelques commentaires. Il est vrais que je cherche depuis quelque temps sur internet des moyens de me sentir bien avec moi même, puisque je n’ai pas d’amis. Je me sens souvent très seule. J’essaye tant bien que mal à dépasser ce sentiment. J’ai commencé en septembre des activités, roller, danse, j’ai aussi la fac. Mais les relations peines à venir. Je me retrouve souvent avec des personnes qui ne me correspondent pas, où je dois plus être à leur écoute et m’effacer. Ceci me chagrine beaucoup. Surtout que je vis à Paris qui se trouve être une grande ville et ou les rapports sociaux se font à travers des lieux de rencontre, par exemple le boulot, la fac, les activités etc… Bref j’ai l’impression de faire tout ce qu’il faut mais malgré tout ceci je me retrouve souvent seule le soir dans mon appartement. en venant sur ce site, je souhaite avant tout me confier car parler de ce type de choses à des personnes n’est pas très facile pour moi surtout que je suis très isolé (pas de famille, pas d’amis). Je viens de lire un livre Malay Phcar “Une enfance en enfer” dans ce livre, l’enfant dis souvent “seul au monde” et c’est effectivement le sentiment que je ressens tous les jours. J’ai étais très déçue par beaucoup de personnes. Je ne fais pas très confiance et surtout j’ai un désenchantement de la vie. Je n’ai plus de joie de vivre, mais attention je ne suis pas du genre à me suicider, juste je suis très pessimiste. Enfin vous ne pouvez rien faire pour moi, je sais que personne ne peut faire quelque chose pour moi et que c’est à moi de faire les efforts pour m’en sortir. Je vous remercie de votre écoute, de toute façon c’est tout ce que je demandai en venant sur ce site! Bon Courage 🙂

      j'aime 1
      • Hello pepito! Je suis dans la même situation histoire de te rassurer ! En fait j’habite maintenant à Amsterdam et n’importe quel jeune comme moi serait super heureux ici sauf que moi je me sens seule , j’ai une copine en France et avec la distance c’est dur et ça m’aide pas à avoir d’amis…je n’ose pas par exemple dans mon club de foot demander à quelqu’un de sortir faire des choses ensemble ! J’ai certe rencontré des personnes mais à un moment on se sent toujours seule car nous sommes seule et ils faut l’accepter , au lieu de se dire “je suis seule ma vie est nulle ” il faut essayer de lâcher son téléphone son écran et prendre du temps pour soi , s’offrir des choses , aller se promener , découvrir la ville , et le faire avec le sourire et le cœur ouvert ! J’ai eu beaucoup d’amitié qui n’ont pas marché donc aujourd’hui je ne compte plus trouver “une meilleure amie ” ou un “meilleur ami ” , mais j’essaie de ne pas me fermer et aussi de me contenter des quelques personnes que j’ai qui sont déjà beaucoup ! Peut être aussi que tu ne le vois pas mais que des gens essaient de venir vers toi ! Bref j’aime toujours discuter avec des personnes dans la même situation donc n’hésite pas ! 🙂

        j'aime
  28. ce sentiment de solitude n’est pas nouveau , mais j’ai l’impression qu’il va de pire en pire ,
    je n’ai personne vraiment , qaund je me sens bien , ou quand j’ai mal personne ne me vient en tete ,
    je suis de nature tres sociale , j’aime me trouver entourée par plein de gens , mais dans mon entourage mes relations sont limitées aux etudes et ça s’arrête là!
    ça me fait extremement mal , ça me fait de la peine ;
    aujourd’hui c’etait mon anniversaire , et je n’ai pas cessé de pleurer , je souhaite que tout ça s’arrête 🙁

    j'aime
    • Je choisi ton message pour répondre à tous le monde car c’est toi qui m’a le plus touché, tu n’as même pas mis de pseudo n’y rien tu as juste dis que tu te sentais seul en espérant que quelqu’un te réponde, ça fait un baille mais on ne sais jamais peut être que l’un ou l’une d’entre vous lira ça.
      Je suis de tout cœur avec vous ce n’est pas grand chose je sais mais c’est tout ce que je peux faire et j’espère que ça en fera sourire certain. Si quelqu’un à besoin de parler je regarderais si j’ai des réponses de temps à autres, n’hésitez pas.

      j'aime 1
  29. je suis confuse, je ne sais pas si c’est la peur de la solitude, le manque de confiance en soi ou tout simplement le fait que je me me fait du mal a moi-meme. depuis que je suis rentrer au secondaire je me cache sous les rires, les blagues. je. ne sais pas ce qui manque a ma vie, j’ai des amie, une geantes famille. jr me sens perdue depuis troix ans maintenant. je ne sais plus quoi faire je pleure, je prie, j’me fais d’autres amies, j’essaye mais vraiment j’essaye mais ca fini toujours par me ratraper. j’ai quelque chose en. moimais je saispas quoi. j’ai toujours reprocher la crise d’adolescence. mais ca fait assez lomgtemps que ca dure. je stesse je me rends malade, j’ai mal, tres mal. c’est la premiere fois que j’en parle sur le net je trouve ca assez troublant. je regarde le monde a travers ma bulle et je ne sais paq comment en sortir.

    j'aime
  30. Moi je suis seul, car je vois tout les gens autour de moi être “par deux” tout les personnes que je connaisse on un pillier pour avancer. Moi je n’est personne car les personnes qui comptent leplus pour moi on déjà qlq de plus important… Mon copain a ses amis, ma meilleure amie à son copain, ma soeur à son copain elle aussi et moi personne. Je passe mes journée à m’ennuyer sans personne pour m’amuser.

    j'aime 1
  31. Avec le temps,j’ai commencé a me sentir de plus en plus seul, mme parfois rejeté. J me disait avant que j’avais des amis mais quand personne ne te parle ni t appel et te donne de l’importance, c’est là que sa fais mal. J sais pas quoi faire , rester seul et en même temps j sais que je peux compter sur personne. C’est assez compliqué 🙁

    j'aime
  32. Moi aussi je me sens seule, même si j’ai des amis a l’entour de moi, incluant mon copin, mais je crois que c’est a cause que je n’est plus de parents… La seule personne qui peut me supporter c’est lui. Sans un copin, je suis perdue, et voilà pourquoi je suis dépendante affective…

    j'aime
  33. 😥 🙁 je suis fatiguer j’en est marre j’ai l’impression de devoir compté sur moi déjà alors que je n’est que 13ans mais parents ne me comprennent pas ! Il sont toujours sur moi est sa me pèse ! Et plus je grandis est plus g l’impression d’être seul, même se mot seul me fait pleurer ! Ma mère ma dit tu est née seul tu restera seul. Plus j’y repenses plus sa me fait mal . Et vraiment des Foix j’ai envié de dormir pour l’éternité . Bien sur j’aime mes parents mais souvent il ne me comprennent pas et sa c dur .

    j'aime
  34. En se moment la solitude m’est venue d’un seul coup sans que je ne demande rien. J’aime sourire rigoler montrer que tout va bien. Aucun de mes amis n’a pu voir un jour ma tristesse ma peine. J’ai souvent l’impression de ne pas être comprise ni être normale, j’ai des sauts d’humeurs variés je m’emporte très facilement et après m’être quelque personne à dos je commence mon repliement. Ça arrive aussi lorsque je me sent toute seul isolé alors que j’ai des amis sur qui comptait mais je préfère toujours résoudre mes problèmes toute seul mais j’aime aider les autres mais je ne veux pas d’aide en retour. Toute cette solitude provient de mon manque de confiance en moi et ça depuis longtemps je n’accepte pas certaine partie de mon corps alors qu’on me répète assez souvent que je suis “parfaite, super bien formé , super belle ” mais çest compliments me touchent au tout début puis après s’envole à cause de mon retrait personnelle. Pour s’en sortir il ne faut pas déprimer il faut dialoguer.

    j'aime 2
  35. Voilà moi aussi je me sens seule pourtant je suis entourée de ma famillen de mon amoureux et de quelques amis enfin plutot connaissances mais ils ne comprennent pas pourquoi je me sens si seule donc forcement je me sens incomprise. Je ne sais plus quoi faire, j’ai perdu toute confiance en moi, jen’ai plus aucune motivation, je me laisse vraiment aller depuis quelques temps. Et depuis plus d’un an, je suis victime de crises d’angoisse pourtant je n’ai rien vécu de tragique, cela me fatigue beaucoup et cela devient très douleureux. Les gens pensent que je suis une comédienne et que j’exagère beaucoup trop mais non c’est bien réel, je souffre… Je suis aussi susceptible donc un rien me fait mal. J’ai tout pour être heureuse et pourtant rien n’y fait, ça fait mal…

    ( Merci à ceux qui ont pris le temps de lire 😉 )

    Bon courage à vous tous 😳

    j'aime 2
  36. Voilà moi aussi je me sens seule souvent et pourtant je suis entourée par mes proches. Quand tu vas mal, tu n’oses pas demander de l’aide enfin pour moi c’est ça, j’ai peur du rejet & j’ai l’impression d’être incomprise donc forcément je me renferme sur moi même, ce qui n’est pas bon du tout car ça accentue notre mal être et nous détruit. Depuis quelques temps, je suis victime de crise d’angoisse et ça me fatigue. Je n’ai rien vécu de dramatique dans ma vie et pourtant je suis mal. J’ai décidé d’en parler à une amie et elle m’a donné des conseils et qu’il fallait aussi que je me trouve un but dans la vie, ce qui n’est pas facile pour ma part car je suis pessimiste. Je voulais vous faire part de ce que je ressentais… Bon courage à vous ;))

    j'aime 2
  37. voila la solitude n’est pas facile tu te demande pourquoi t là enleve toi cette idee fixe toi un bute en gros ta rien a perdre fonce épanuit toi ne baise jamais les bras car “parce que la vie et qu’un jeux d’éhec que tu gagne ou que tu perde l’issu est toujours la meme échac et math ” a toi de joué ! 😉

    j'aime
  38. Je n’ai que 13 ans et je me sens seule,ma meilleure amie a déménagé au collège j’ai l’impression d’avoir moi aussi changer de collège il est très différent d’avant …
    Pourquoi ? 😥

    j'aime 2
  39. Bonjour, comment lutter contre c moments d ennui, j ai réussis a repoussé une depression mais j ai l impression que j ai besoin de m attacher a quelqu un pourquoi?

    j'aime
  40. J’ai perdue le seul qui me comprenais alors que j’allais deja mal, aujourd’hui j’ai une vie monotone une routine et une solitude constante , a force ça me donne des idées sombres.Je regarde different forum et site en attendant le remede miracle…

    j'aime
    • bonjour
      je comprend ! cette personne c’est avec elle qu’on comble le temps qu’on ne voit plus passer et dès son départ on se rend compte des heures qui passe sans elle les “trous” dans la journée qu’on comble avec la routine.. Cette absence est en fait le poison de la vie. Il n’y a pas 36 solutions, cette personne est partie, ok. Maintenant on change tout ! Parler à d’ancienne connaissances, en faire des nouvelles, se renseigner sur les fêtes autour de soit, en organiser une ! Faire des sorties, même seul quelle importances ! Peut être même changer la déco de son appart/maison 🙂 La routine change pour si peu !

      j'aime
  41. 😥 🙁 Vous ne dites pas quoi faire quand on perd sa famille et qu’à cause de sa situtation financière précaire on vit de l’exclusion sociale, moi j’ai été victime d’une erreur médicale en psychiatrie et dans ma jeunese une amie manipulatrice qui était schizophrène m’a tout enlevé ce que j’avais dans la vie. Donc plus de famille, c’est le lendemain de Noël et je suis chez moi…seule…et le reste de l’année aussi, et j’ai seulement 32 ans!!! Joyeuses Fêtes à vous tous. bye.

    j'aime 3

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 111 111.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

https://pills24.com.ua

https://surrogacycmc.com

www.medicaments-24.net/viagra-sildenafil/viagra-100-mg/viagra-soft-cenforce-soft