Chat
Publié le , Modifié le 8 juin 2019

Tout le temps en colère, pourquoi ?

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

« Tu me saoule », « j’ai envie de tout envoyer balader »  « Mais lâche moi ! J’ai pas envie de parler ! »

Depuis quelques temps, tu sens bien que tu bouillonnes. Ça te déborde un peu d’ailleurs : tu le sens dans ton corps, dans ta tête, avec ta famille, tes ami-e-s et même avec ton voisin dans le bus que tu ne connais pas, mais qui t’agace profondément. T’es tout en tension… Comment cette colère se manifeste ? Comment comprendre ça ? Et puis, comment ça se gère ?

Tu serais pas un peu comme Hulk ?

Tu montes en pression rapidement et régulièrement, tu t’énerves, deviens agressi-f-ve, voire violent-e sans vraiment le vouloir, et c’est comme si tu te transformais en quelqu’un d’autre. D’ailleurs, tes proches peuvent te dire qu’ils ne te reconnaissent pas dans ces moments-là, ou même que ça les inquiète.

Etre insolent-e, avoir des paroles blessantes envers ton entourage, frapper… Tous ces comportements expriment ta colère. Mais, parfois, paradoxalement, tu peux être en colère sans que ça se voit réellement. Se faire du mal ou se mettre en danger régulièrement peut aussi être le signe d’une colère plus dicrète, alors retournée contre soi-même. Comprendre ce qui se passe est souvent difficile. Parfois, tu ne vois même pas à quoi peut correspondre cette agressivité.

Derrière la colère …

Derrière ces réactions, il y a souvent une difficulté à comprendre l’émotion que tu ressens, voire même à la ressentir pleinement. C’est comme si elle surgissait un peu de nulle part, s’installait, sans ta permission dans ton esprit, et même dans ton corps. Et hop : à toi de te débrouiller avec. Pas évident, on est bien d’accord.

Déjà, tu peux te dire que tu as le droit d’être en colère : un peu, beaucoup ou même passionnément. C’est une émotion normale, que tout le monde ressent, à différents degrés. Parfois, c’est complètement justifié, ça te permet de ne pas te laisser faire et de défendre ce que tu penses être juste. La ressentir et surtout, l’accepter, c’est aussi ne pas en faire ton ennemie.

Si tu as l’impression que cette colère prend de plus en plus de place, et que tu n’arrives plus vraiment à la maitriser, alors c’est peut-être qu’elle vient cacher d’autres émotions :  la tristesse par exemple ou la peur mais aussi des sentiments, comme la frustration (ne pas avoir la dernière paire de baskets tendance, c’est un peu rageant non ?) la haine et même l’amour.

Se sentir en permanence en colère peut également être le signe d’un mal être que l’on ne reconnait pas ou que l’on ne veut pas reconnaitre. Comme il faut bien que cela s’exprime à un moment, cela passe par une émotion vive et forte.

C’est aussi une manière de se protéger, comme si pour lutter contre la tristesse par exemple, il fallait pouvoir se sentir « vivant ». Tu vois un peu de quoi on parle ?

C’est quand les mots manquent que les émotions passent à travers le corps. On crie, on tappe, on perd le contrôle au point de ne plus se reconnaitre.

Et on en fait quoi de ce « trop plein » ?

En voilà une bonne question !

On peut peut-être essayer, dans un premier temps, de le canaliser, d’apprivoiser sa colère. Ce n’est pas une émotion négative et elle peut – heureusement – se transformer en quelque chose de positif ! Par exemple, on peut l’extérioriser en faisant du sport : boxe, sports de combat mais aussi tennis, danse ou même du golf … Tout est permis, tant que ça permet de décharger un peu cette énergie.

Tu n’es pas très sporti-f-ve ? Pas de problèmes, l’art (dessiner, peindre, faire du théâtre etc.), la relaxation, la lecture, la musique … toutes ces activités sont autant de moyens de prendre du temps pour soi et de détourner cette colère vers d’autres objectifs, plus constructifs.

Parler de ce qui te met en colère avec tes proches (ou avec nous sur fil santé jeunes) est aussi un bon moyen d’évacuer le trop plein.

Enfin, la colère peut être une énergie puissante et motivante : c’est souvent elle qui va te donner l’opportunité et le courage de te mobiliser pour une cause qui te tient à cœur (comme sauver la planète par exemple). C’est parce que tu es en colère contre quelque chose d’injuste ou d’injustifié que tu vas te battre pour défendre tes idées. Alors utilise ta colère pour construire un avenir qui te convienne !

image_pdfimage_print

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 111 111.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

www.steroid-pharm.com

続きを読みます www.kokun.net