Chat
Publié le , Modifié le 13 février 2014

Se sentir plus mûr que les copains

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

deuil3Vivre un deuil c’est une expérience à chaque fois unique, qui fait « bizarre », qui peut être longue, douloureuse et difficile à vivre… On a perdu quelqu’un de proche qui nous est cher, on se sent perdu, abandonné, chamboulé, dérouté, la vie n’a plus de sens et on n’a plus goût à rien… On a l’impression que personne ne peut comprendre la tristesse qu’on ressent dans ces moments-là, et qui peut être aussi profonde que l’attachement qu’on avait pour la personne (ou l’être chéri) décédée.

Mais un deuil c’est une épreuve qui se traverse et dont on sort grandi (attention ne vous attendez quand même pas à prendre 10 cm dans ces moments-là !). Ça permet de comprendre des choses essentielles c’est-à-dire des choses qui touchent aux fondements de l’existence, au sens de la vie… Pourquoi on peut se sentir décalé ? Qu’est-ce qui nous fait mûrir ? Comment vivre cette expérience et la partager?

Décalé vis-à-vis des copains

On trouve que les copains sont à l’ouest, qu’ils n’ont rien compris, qu’ils ne se rendent vraiment pas compte de la gravité de ce qu’on vit ! Ils rigolent pour un rien, et on n’est pas dans le « mood »… D’autres au contraire, pleurent avec nous tellement ils sont tristes de nous voir dans la peine : pas facile de se sentir soutenu par une fontaine de larmes ! Mais en même temps c’est touchant cette marque d’amitié et tant d’empathie. Peut-être aussi qu’ils se disent que ça pourrait leur arriver un jour ? Ce décalage qu’on ressent avec les autres, c’est peut-être aussi qu’on est totalement azimuté, sous le choc et pris dans la tristesse et le souvenir de la personne décédée. Et puis vivre un deuil fait réfléchir à des choses très spéciales, profondes, essentielles : pour ceux qui n’ont pas approché la mort, ça peut sembler « prise de tête », et c’est un peu du chinois !

Pourquoi on se sent plus adulte ?

Quand on perd un être cher, on réalise que la vie est fragile, qu’elle ne tient qu’à un fil et qu’elle peut s’arrêter brutalement quand on ne s’y attend pas. On se demande à quoi ça sert la vie, quel sens ça a tout ça? La vie nous a été donnée par nos parents sans qu’on le décide, mais en grandissant on décide de ce qu’on veut en faire, de comment on veut la vivre : on a des envies, des projets, des rêves qui nous tiennent à cœur… Et puis il y a les personnes qu’on aime ! On remet en question beaucoup de choses, et on fait comme un petit bilan de là où on en est : qu’est-ce que je fais de ma vie ? Comment je vis mes relations avec ma famille, mes amis ? Est-ce que j’en suis satisfait ? Est-ce que ceux que j’aime savent que je les aime ? Qu’est-ce que je voudrais changer dans ma vie pour vivre mieux ? Ces réflexions nous ouvrent des perspectives : on voit plus grand, plus loin, plus généreux dans le partage de ce qui est important avec ceux qu’on aime… On a envie d’en profiter et de mordre la vie à pleines dents !

Partager ses émotions, son expérience du deuil

Les copains ne savent pas trop quoi dire, ils sont parfois maladroits… C’est dur de trouver les mots pour consoler quelqu’un, surtout quand il s’agit de la mort d’un être cher. Parfois on peut être comme un petit animal blessé, recroquevillé sur soi-même. On a des sentiments contradictoires qui se bousculent en soi… On veut qu’on nous laisse tranquille dans notre bulle de tristesse et de souvenirs, et en même temps on aimerait bien tout oublier et rigoler nous aussi avec les copains !

Partager ses émotions ça aide : pouvoir dire son chagrin, mais aussi rire avec les autres pour se changer les idées. C’est pas parce qu’on est en deuil qu’on n’a pas le droit d’avoir des émotions positives, de rire, ou d’être amoureux. On peut aussi avoir envie ou besoin de partager la nouvelle façon de voir la vie que l’expérience du deuil a apporté. Parfois on n’ose pas, on a peur de déranger les autres, on ne sait pas trop à qui en parler. Parfois on a des idées noires qui ne veulent pas nous lâcher, et subitement on voit la vie en rose : c’est comme dans « Space Mountain » ça secoue et c’est normal ! On alterne des moments très « down » avec des moments très « top ».

Vivre un deuil ça prend du temps… Si tu as besoin d’en parler, appelle Fil Santé Jeunes au 0800 111 111, ou parle-en sur le forum de discussion pour partager ton expérience.

Ce dossier a été élaboré en partenariat avec l’équipe du

image_pdfimage_print

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 111 111.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

https://medicaments-24.com

https://gepatite.com

levitra costo