Chat
Publié le , Modifié le 30 janvier 2018

Tous addicts aux smartphones ?

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

Ce matin (ou ce soir), tu étais peut-être dans le métro, le bus, la rue, une salle d’attente… As-tu regardé autour de toi ? Tout le monde, ou presque, est sur son smartphone. Il faut avouer que la 4G, ça a du bon. On peut jouer sur une appli en ligne, discuter quand on veut avec qui on veut, avoir accès à son profil et publier à n’importe quelle heure et (presque) n’importe où.

La nomophobie c’est quoi ?

Que se passe-t-il quand tu oublies ton smartphone ? La panique totale ! Et  même s’il n’est plus dans ta poche, tu vas revérifier machinalement qu’il y est, toutes les 10 minutes.
Tu te reconnais dans ce profil ? La peur de perdre son téléphone a un nom : la « nomophobie ». Comme toute notre vie est stockée  dans notre portable, on a l’impression d’être coupé du monde si on le perd. C’est presque devenu un besoin vital, comme l’eau, la nourriture ou le sommeil. Il paraîtrait qu’à peu près les ¾ des jeunes sont « nomophobes » :wacko:!

Vie instantanée

La chasse aux « like » est ouverte. Les avantages de l’instantané, c’est que tu as accès à toutes les informations que tu veux en étant connecté aux autres en permanence. Avec les publications sur les réseaux sociaux, on peut quasiment suivre une soirée ou un concert  « en live » grâce aux photos et aux vidéos publiées. Avec les photos de repas, on sait même ce que certains sont en train de manger. Est-ce que cette vie instantanée illustre la personne que tu es réellement ? L’instantané ne te donne malheureusement pas le temps de réfléchir : combien de photos ou de messages ont été regrettés après avoir été postés ? Et tu n’as plus d’excuses, tu dois répondre rapidement quand on t’envoie un message, sinon ça peut aller jusqu’à la déclaration de guerre !

L’hyper-connexion, ça isole ?

Au final, on passe beaucoup plus de temps chez soi, à gérer son identité virtuelle. On a donc moins le temps et l’envie de sortir. Si la communication virtuelle a facilité pas mal de choses (par exemple : hop ! notification pour te rappeler un anniversaire à souhaiter, ou encore reprendre contact avec un pote de primaire), elle a aussi rendu les contacts IRL plus difficiles. Tous tes potes sont disponibles en ligne, c’est plus simple pour leur parler, pour faire connaissance, pour échanger. Et toutes les vidéo, séries, films sont là, entre tes mains en un clic de souris. Du coup, croiser le regard des autres IRL peut devenir plus difficile.

A la recherche du réseau perdu…

Passer un week-end chez mamie en pleine cambrousse ? Partir en vacances en pleine nature sauvage ? Ok mais : « est-ce qu’il y a du réseau là-bas ? » et « si ça capte pas, est-ce qu’au moins il y a une box wifi ? ». Si la réponse est NON : terreur, horreur ! En clair, les vacances peuvent vite devenir un cauchemar. Quand presque toute ta vie sociale est contrôlée par ton smartphone, cette mise en « pause » forcée peut être insupportable à vivre. Déprime, attente mélancolique. On observe de plus en plus de symptômes qui ressemblent à un manque. C’est-à-dire, le sentiment d’être un fantôme désœuvré qui attend d’être réincarné jusqu’à ce que, enfin, apparaisse une barre de réseau 4G. Cette mini-déprime, on la ressent quand on n’a pas de réponse à cette question : « que faire quand le portable est H-S ? ».

Le smartphone, essentiel à la vie d’aujourd’hui ?

Il a su se rendre utile au début, mais ensuite, il est devenu indispensable. Il propose une appli pour tout : prendre un taxi, commander à manger, ne pas oublier la pilule, retrouver son chemin quand on est perdu, récolter une cagnotte d’anniversaire… Bref, on peut tout faire avec, mais on ne peut plus rien faire sans ! Quand tu es perdu, tu fais comment ? Et si tu veux prendre des photos ? Rejoindre quelqu’un dehors ? Ou même, tout simplement, avoir l’heure ? La dépendance au smartphone progresse, et nous sommes tous concernés. Qu’arriverait-il si internet disparaissait ?

Pour illustrer notre article, voici une lecture qui pourra t’intéresser :

Bug, Nouvelle BD futuriste de Enki Bilal :

2041 : la panique s’est emparée du monde civilisé. Le grand bug informatique tant redouté en l’an 2000 a finalement eu lieu, avec des répercussions gravissimes sur les moyens de communication et de transports partout sur Terre. Toute la mémoire informatique du monde s’envole soudain, créant un chaos monstre. Simultanément, un cosmonaute revenant d’une mission spatiale sur Mars a rejoint l’orbite terrestre et cherche désespérément à revenir sur la Terre pour rejoindre sa famille. Un bug s’est glissé en lui, et Cameron Hobb découvre progressivement qu’il a accès à toutes les données du monde…

image_pdfimage_print

Vous avez aimé cet article ? partagez le sur votre réseau !

3 réflexions au sujet de « Tous addicts aux smartphones ? »

  1. Pour illustrer cette article, il y a aussi la chanson “Mon Précieux” de Soprano.

    Ta douce mélodie me réveille chaque matin
    Avant même d’embrasser ma femme je te prends par la main
    Puis je te caresse le visage pour voir si tout va bien
    Tellement inséparable qu’on part ensemble au petit coin.
    Mon café, mon jus d’orange on le partage aux amis
    En voiture mes yeux son dans les tiens donc quelques feux je grille
    Au boulot on parle tellement ensemble que des dossiers j’oublie
    Au dîner vu le silence tout le monde t’aime dans ma famille, baby.

    Refrain
    Je te partage ma vie, au lieu de la vivre
    Tu me partages la vie des autres pour me divertir
    Je ne regarde plus le ciel depuis que tu m’as pris mes yeux dans tes applis, Baby
    Je ne sais plus vivre sans toi à mes côtés
    Ton regards pixélisé m’a envoûté, toi mon précieux, mon précieux, mon précieux
    Mon précieux, mon précieux, mon précieux
    Quand tu sonnes ou quand tu commences à vibrer
    Je perds la tête, comment pourrais-je te quitter, toi mon précieux, mon précieux, mon précieux
    Mon précieux, mon précieux, mon précieux.

    (“Vous avez un nouveau message”)

    Tu es ma secrétaire, tu gères mon organisation
    Tu allèges mes neurones grâce à tes notifications
    Plus besoin d’aller voir la famille vu que tu me les follow
    Pour leur pruver que je les aiment, je n’ai qu’à liker leurs photos
    Pourquoi aller à un concert, tu m’as tout mis sur Youtube
    Tu m’aides à consommer car tu ne me parles qu’avec des pubs
    J’fais plus gaffes à l’orthographe depuis que je te parle avec mes doigts
    Mes gosses font plus de toboggan, ils préfèrent jouer avec toi, baby.

    Refrain

    Mais là je deviens fou
    J’ai l’impression que mon pouls ralenti
    J’ai plus de repères, je suis perdu
    Depuis que tu n’as plus de batterie

    Ohhh-Oh (*8)

    Mon précieux, mon précieux, mon précieux (*4)

    (“Vous avez 39 nouvelles demandes d’amis
    Vous avez 120 nouveaux likes
    Vous n’avez pas vu vos amis depuis deux mois
    Votre vie est digitale. LOL”)

    j'aime

Laisser un commentaire

Attention, le champ « commentaires » est un espace d’expression dédié aux jeunes.

Pour discuter et échanger avec d’autres jeunes, tu peux te rendre sur le forum.

Pour toute réponse personnalisée d’un professionnel de l’équipe, tu peux envoyer ta question dans l’espace Pose tes Questions ou nous appeler au 0 800 111 111.

Cette partie est modérée. Ton commentaire ne sera publié qu’après sa validation par un modérateur.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 caractères restants
:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
 

https://pillsbank.net

https://pillsbank.net

www.medicaments-24.com